AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Elio || Donner un sens à ma vie ça aurait été un peu comme jouer la 5è symphonie de Beethoven avec des ongles sur un tableau noir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Admin & fidèle bras droit de Cha'

avatar
I am
Elio H. De Sorel

ㄨ Messages : 50
ㄨ Date d'inscription : 22/04/2013


Histoire
Age du personnage: 17 ans
Liens:

MessageSujet: Elio || Donner un sens à ma vie ça aurait été un peu comme jouer la 5è symphonie de Beethoven avec des ongles sur un tableau noir. Lun 22 Avr - 21:28

Elio Hadrien De Sorel

Je m'appelle Elio Hadrien Timothée Constant De Sorel. J'ai montré le bout de mon nez le 6 octobre 2004, il y a maintenant 17 ans. Étant un sorcier de sang pur et royal !(enfin, c'est ce qu'il croyait) je possède une baguette magique de 28cm, bois de chêne et Je suis en septième année et malgré tout ce qu'on peut dire, je garde les pieds sur terre. D'ailleurs beaucoup de personne disent que je ressemble à Adam Gallagher. Oh avant que j'oublie ou que tu entendes des rumeurs à mon sujet je suis fiancé et amoureux (enfin.. c'est compliqué) et je l'assume pleinement (ou pas).
Who I am
Elio est un jeune homme bien élevé, galant, souriant. Hypocrite même, il sauve constamment les apparences. Il est studieux à la limite du fayotage avec les proesseurs qu'il estime. En parlant d'estime, Elio a une grande estime pour lui même : il est le prince héritier de la royauté française. Un sang pur depuis des siècles. Ainsi, il ne méprise pas vraiment les nés-moldus, disons qu'il ne se mêle pas à eux, ils ne sont pas du même monde. Il ne connait rien du monde moldu, il a été élevé dans un milieu très très riche où l'apparence et le protocole sont plus que nécessaire. Il est charmeur, aime plaire, avoir raison et être populaire. Il est assez influençable, et dont peut se réveler parfois cruel. Il est susceptible, rancunier et jaloux. Pour ses défauts, il est aussi égoïste, ce qui est presque normal lorsqu'on a été élevé en tant que prince, fils unique. Il est curieux, docile il se plie aux règles et n'aime pas les gamineries. Il est sûr de lui, enfin il l'était.

Depuis quelques temps, depuis qu'il sait qu'en réalité il est d'origine moldu, Elio est totalement perdu. Toutes les certitudes qu'il avait jusque là ont volé en éclat. Il ne sait pas plus ce qu'il doit penser, il ne sait plus qui il est. Presque personne n'est au courant pour l'instant, et il paraît encore plus distant et froid avec ses amis.
More about me
Physiquement, Elio est un jeune homme de 17 ans bien bâti, pas particulièrement musclé, plutôt fin et élancé. De grands yeux bleus et une tignasse blonde qui lui donnent un charme à tomber. On le remarque facilement, il est du genre à plaire aux filles. Il fait légèrement plus vieux que son âge et possède une assurance et une grace que l'on remarque facilement dans sa demarche et ses gestes. Il prête beaucoup d'attention à son apparence, non par narcissisme mais aprce qu'on lui a appris qu'un prince héritier ne se promenait pas en jean et sweat.
Si vous voulez des anecdotes, il ne supporte pas qu'on touche à ses cheveux. Sa boisson préferée est la vodka-pomme. Il a une cicatrice sur l'épaule droite, il s'est blessé lors d'une chute de balai à 8 ans. Il se mord la lèvre inférieure lorsqu'il est gêné. il aime le chocolat, les poèmes d'Aragon, la littérature française du 19ème, l'escrime et l'équitation. Il adore le vin blanc, la gastronomie française (il ne cesse de critiquer la nourriture servie à Poudlard depuis son arrivée). Il aime faire la fête comme la plupart de ses camarades. Il a peur des insectes, c'est sa phobie et d'ailleurs son épouvantard est une nuée d'insectes volants. Sinon il adore les animaux, il a un hiboux nommé Icare, un chat noir nommé Berlioz et une jument pur sang arabe nommé Saba. Bien sûr, seul le hiboux l'a suivit jusqu'à Poudlard. Il a la manie de se passer la main dans ses cheveux quand il est stressé, il est drogué au café et aime courir.
PSEUDO :Kanou ou JoshPRÉNOM : Marion ÂGE, PAYS : 18 ans VOTRE AVIS SUR WIZ : Moche. Nul. Et je vous aime pas. Mais non c'est pas vrai, je vous aime Calin et j'adore ce forum sinon je ne me ferais pas un dc Loving OÙ L'AVEZ-VOUS CONNU : CODE RÈGLEMENT : Autovalidation RedCRÉDIT : Crédit bann. UN DERNIER MOT? : Loving

©️Maat
Revenir en haut Aller en bas

Admin & fidèle bras droit de Cha'

avatar
I am
Elio H. De Sorel

ㄨ Messages : 50
ㄨ Date d'inscription : 22/04/2013


Histoire
Age du personnage: 17 ans
Liens:

MessageSujet: Re: Elio || Donner un sens à ma vie ça aurait été un peu comme jouer la 5è symphonie de Beethoven avec des ongles sur un tableau noir. Lun 22 Avr - 21:28

Le réel c'est ce qui continue d'exister lorsqu'on cesse d'y croire.




Prologue : Le Roi est mort ; Vive le Roi !

21 janvier 1793, la royauté française est définitivement anéantie avec la décapitation du souverain Louis XVI. Définitivement ? Les moldus sont vraiment naïf. Revenons quelques décennies, quelques siècles plus tôt. Revenons au début de l'Histoire, à l'apparition des premiers sorciers et de cette monarchie française. Car, tous les membres de cette famille sont effectivement des sorciers. Je ne m'attarderai pas plus sur cet aspect de l'Histoire de France, il vous suffira de décrypter avec un regard neuf ce passé. Comment expliquer qu'une monarchie de droit divin se soit installée si facilement ? L'obscurantisme ? C'est vrai, mais surtout parce que certains sorciers n'ont pas hésité à utiliser leurs pouvoirs pour impressionner les moldus et leurs faire croire qu'ils sont de nature divine. Ainsi, certaines familles de sorciers se sont emparés du pouvoir et de la couronne. Ils ont tout fait pour sauvegarder la pureté de leur sang tout au long des générations. Ils se sont cachés pour survivre à la Révolution et ne pas connaître le même destin que de nombreux membres de la noblesse sorcière. Mais leurs familles ont traversé les âges et leur nom resplendit encore en France et ailleurs en Europe. Ils se nomment Beauharnais, Monceau, De Lambert ou encore De Sorel. Cette dernière famille, les De Sorel, sont les descendant direct de la royauté française, héritiers de la couronne de France. Hugues et Françoise De Sorel ont un fils unique aîné : Elio Hadrien Timothée De Sorel, âgé de 17 ans.



Chapitre un :Deux grains de folies dans le vent, deux âmes brûlantes, deux enfants.

12 octobre 2010 , Manoir De Sorel, Reims

Antoine s'approche et se plante devant le jeune garçon blond. Il le dépasse d'une bonne tête et il aime ça, se savoir plus grand, plus fort. Mais il n'est pas venu pour ça. Il le fixe et ouvre la bouche. Il la referme une première fois. Le jeune garçon doit avoir six ans, il le regarde avec une pointe de crainte qu'il cherche à dissimuler. Antoine parle.
« Elio, ta mère t'attend. Suis moi. »
Puis il tourne les talons. Le dénommé Elio le suit, tant bien que mal au milieu de la foule d'invités, il trottine pour rester à sa hauteur.
« Réajuste ton col, il est tourné. » Elio s'exécute, embarrassé de ne pas avoir remarqué que sa chemise n'était pas bien mise. Ils se frayent un chemin entre les groupes d'adultes qui discutent autour d'une coupe de champagne. Un brouhaha incessant occupe l'immense espace du salon. Les murs sont richement décorés, des portraits, de gigantesques baies vitrées. Antoine s'arrête brusquement, Elio manque de lui rentrer dedans. Devant eux, une femme, aux longs cheveux bruns réunis en un chignon parfait, leurs tourne le dos. Devant elle, une autre femme, blonde aux yeux bleus. Antoine se râcle la gorge pour indiquer leur présence. La femme brune se tourne et sourit à Elio
« Elie mon chéri, te voilà. » Elle l'embrasse sur le front avant de remercier Antoine d'un signe de tête. « Tu connais Madame Monceau et sa fille Louise ? »
Elio hoche la tête et s'avance pour déposer un baise main sur les doigts fins de la femme blonde : Mme Monceau. Cette dernière sourit. « Quel garçon bien élevé ! Louise, où es tu ? »
Une jeune fille blonde, de l'âge d'Elio, apparaît de derrière sa mère. Elle fait une reverence légère et élégante, Elio lui donne un baise main. Le protocole, toujours le protocole. Lorsqu'il lève les yeux, il croise ceux de Louise, bleus et pétillants. Il en oublie sa robe blanche et ses longs cheveux qui tombent en cascade. Il reste figé une seconde avant de se reculer et de rejoindre sa mère.
« Elio, Louise. Nous avons une grande nouvelle à vous annoncer. Comme vos parents avant vous et leurs parents avant eux, il est une tradition que nous devons respecter. Ainsi, nous avons décidé, Madeleine et moi, de sceller notre amitié. » Elio ne comprend pas, ces mots sont trop compliqués pour ses six ans. « Lorsque vous serez majeurs, vous vous marierez. Cela, pour permettre de perpétuer la pureté du sang qui coule dans vos veines et pour que nos familles soient à jamais liées. »

***
3 mai 2012, Propriété du Manoir De Sorel

« Allez Eli, fais pas ta chochotte. »
Elio lève les yeux au ciel.
« Je ne fait pas ma « chochotte » Lou, un prince héritier ne lance pas des cailloux à un gros chien de chasse endormi c'tout. »
« Un prince héritier ne dit pas « c'tout » comme un paysan, il dit : « je n'ai rien de plus à ajouter ». Maintenant, arrête de faire ta chochotte et viens m'aider ! »
Elio soupire. Il rentre ses mains dans les poches de son pantalon. Il s'approche de son amie. Du haut de ses huit ans, ses cheveux blonds n'ont cessé de grandir et son insolence aussi. Mais quoiqu'il en soit, pour rien au monde Elio ne l'aurait abandonné.
« Bon, donne moi ton cailloux et prépare toi à courir. »
Il recupère la pierre qu'il lance de toute ses forces sur la tête du chien endormi. Immédiatement celui ci se réveille et aboie frénétiquement. En quelques secondes, il repère les deux enfants qui détalent et décide de les poursuivre. Bien sûr, deux enfants de huit ans ne peuvent courir plus vite qu'un chien de chasse énervé, mais cela ne leur a pas traversé l'esprit. Dans leur fuite, Louise tombe et appel Elio dans un cri desespéré. Ce dernier se retourne et est térrifié par ce qu'il voit : Louise à terre, le chien prêt à lui sauter dessus. Lorsque quelques étincelles bleus apparaissent et une touffe d'herbe apparue de nul part bloque la patte arrière du chien. Celui ci ne peux plus avancer. L'enfant vient chercher son amie, passe un bras sous ses épaules et l'emmène loin de la menace canine.

Essouflée, la blonde le remercie, encore un peu sous le choc.
« Ma mère m'aurait tuée. »
« Tu as ruiné ton pantalon, ta mère va te tuer dans tous les cas. »
« Merci beaucoup Eli, tu me remonte le moral ! »
« Toujours là pour toi Lou ! » Dit il en souriant.

***

Citation :

1 juin 2015, Ecole de Magie de BeauxBâtons

Cher Monsieur De Sorel,
Nous avons le privilège de vous annoncer votre admission à l'école magique française de Beauxbâtons. La rentrée se fera le 2 septembre prochain par le carrosse magique à votre disposition. Le lieu de ramassage le plus proche de votre domicile est : forêt de Brocéliande. Merci de vous y rendre pour huit heures précise le 2 septembre au matin. Vous avez le droit d'emmener un animal de compagnie s'il appartient à l'une des catégories suivantes : Hiboux, Chouette, Chat, Crapaud ou Rat. Vous trouverez ci-joint un exemplaire du règlement de l'école, votre liste de fourniture ainsi qu'un récapitulatif sur le fonctionnement de l'école.

En attendant votre venue à la rentrée prochaine,
Cordialement,
Madame Irène Martin.



Chapitre deux :Nous serons Rois demain, mon Amour, toi et moi.


3 octobre 2015, Ecole de Magie de BeauxBâtons

« Monsieur De Sorel ? » Le vieux professeur récupère la liasse de parchemin, un peu étonné. « Est-ce ..Est-ce le devoir sur la potion Polynectar que vous devez rendre dans deux semaines ? »

L'élève sourit, assez fier de son effet. « Effectivement. Je l'ai déjà fini, je me suis dit qu'il serait plus utile sur votre bureau que sur le mien. »
« BeauxBâtons devrait compter plus d'élèves comme vous et moins comme Mademoiselle Monceau. »

21 mars 2016, Ecole de Magie de BeauxBâtons

« Ah mais qui voilà, c'est le ptit Eli ! »
« Antoine, ca me fait pas rire. »
« Mais moi oui ! Et c'est le plus important. »
« Arrête sinon.. »
« Sinon quoi ? Tu me fais enfermer à la Bastille ? T'as beau être un prince, t'es le fiancée de ma soeur, si tu lui fait du mal, je te casse la gueule. On est aussi riche que toi, alors certes, tu es le descendant d'une longue et belle lignée mais n'oublie pas qu'ils seront pas là si je décide de coller mon poing dans ta figure, ok ? Alors soit sage, et soit sympa avec ma soeur ! »

Antoine s'en va, laissant Elio seul et effrayé. Lorsqu'Antoine dépasse un groupe de né-moldus, il leur jette un sort en ricanant.
« Bande de sang de bourbe, écartez vous du passage d'Antoine Monceau. »

12 février 2020, Ecole de Magie de BeauxBâtons


Penché sur son parchemin, Elio sert les dents. Se concentrer. Se concentrer sur ce devoir. Ne plus y penser. Aller Elio. Se concentrer. Ne pas penser à cette espèce enflure. Jean. Quel prénom stupide. Quel mec stupide dans tous les cas. Il rature à l'encre noire de nombreuses lignes de son devoir. Quel enflure ! Il se mord la lèvre inférieure. Il n'arrive pas à penser à autre chose. Jean. Cet imbécile. Il le déteste. Il le déteste ! Il raye encore, de grands traits. Il le revoit s'approcher de Lou. Elle rit. Un rire clair et brillant. Elle penche la tête vers lui, il s'approche, Elio est dos à cet imbécile mais il sait ce qui va se passer. Lou le voit et dans le fixe droit dans les yeux. Mais cela ne change rien, Jean et Lou.. Elio détourne les yeux, des larmes de fureur perlant aux coins des yeux. Il froisse son parchemin et l'envoie valser contre le mur. Il se lève et quitte la salle de travail, demain il lui rendra la pareil.

***

13 février 2020, Ecole de Magie de BeauxBâtons


« Tu te crois malin, De Sorel ?! »
Elio, accoudé sur la rambarde sourit sans se retourner. Il connait ce ton condescendant.
« Ah, Lou. Qu'ai je encore fait pour te rendre à se point furieuse ? »
Louise, encore plus agacée par ce sourire, s'arrête, les bras croisés.
« Tu me ridiculise. Devant tout le monde ! Dans le vestiaire, cette pouffiasse de Marlène me racontait vos ébats torrides »
Cette fois ci, Elio se retourne, sans cesser de sourire. Il s'adosse à cette même rambarde, l'air désinvolte.
« Tu es jalouse ? »
« Jalouse, moi ?! Je sais pourquoi tu as fait ça, dans l'histoire c'est toi qui est jaloux ! Mais moi je ne le raconte pas à tout le monde ! Là, toutes les filles fantasment sur mon fiancé ! »
« Jalouse donc. » Il marque une pause, ce jeux entre eux il existe depuis le début, et ils n'ont jamais pu arrêter. « Tu crois que Jean ne se vante pas de ta souplesse dans les vestiaires avant les cours de polo ? »
Louise sourit. « Ah bon, et il dit quoi ? Des compliments j'espère ! »
Elio lève les yeux au ciel et soupire, cette fille est parfois désespérante. Il se retourne à nouveau, reportant son attention sur un petit groupe d'élève, un étage plus bas. Louise le rejoint et s'exclame.
« Des sangs de bourbe, Beurk ! Parfois je me demande pourquoi on les accepte ici. »
« Ce sont des sorciers Lou, peut être différent de nous – c'est sur – mais des sorciers quand même, ils doivent apprendre la magie. »
« Je suis d'accord. Mais qu'ils aillent l'apprendre ailleurs ! Nous n'avons rien en commun. Tu es un prince Elio. Le leur puisqu'ils sont français, tu devrais leur imposer ta vision des choses. »
Elio sut que leur conversation à propos de leurs aventures respectives était close. Du moins, jusqu'au prochain chapitre. Il pris la main de Lou.
« Ma vision des choses est ainsi, parce que c'est ainsi depuis des siècles je n'ai pas l'ambition de changer quoique ce soit. Si nos ancêtres ont bâti le monde ainsi, qui suis je pour le changer ? Je suis un prince, comme mon père avant moi, comme mon grand père avant lui et depuis trois cent ans personne n'a régné. Ils ne sont pas prêt, pas encore. »
Lou afit une tête peu convaincue.
« Tu es déjà le Roi de BeauxBâtons et moi je suis ta Reine. Pour l'instant ça me plait. »
Elle se tourne vers lui et dépose un baiser aux coins de ses lèvres avant de s'en aller.

9 octobre 2021, Ecole de Magie de BeauxBâtons


« Monsieur De Sorel ? »

La directrice en personne franchit la porte de la salle de classe. Lorsqu'il entendit son nom, Elio se retourne en fronçant les sourcils.

« Oui Madame ? »
« Veuillez me suivre dans mon bureau. »
Il rassemble ses affaires avec précaution, salue son professeur d'un signe de tête et croise le regard inquiet de Louise. Il n'est jamais convoqué. Il n'est jamais convoqué parce qu'il est docile, discret, apprécié. Dans le couloir, il marche à côté de la directrice, il ose rompre le silence.

« Est-ce que je peux vous demander pourquoi je dois vous suivre dans votre bureau ? »
« Tu rentre chez toi, ce soir. C'est urgent. »



Chapitre trois :We are living parrallel lives
9 octobre 2021, Manoir De Sorel, Reims


Le portoloin que lui avait donné la directrice le fit arriver dans la cour de son Manoir. Un elfe lui apporterait ses valises. Son imagination s'emballe, il commence à avoir peur. Pourquoi le faire rentrer si vite ? Que se passe-t-il ? Ses parents sont ils en bonne santé ? Sa maison – Non sa maison est là. Alors quoi ? Maxence entre dans son salon, bien décidé à affronter l'urgence. Il trouve ses parents assis à la grande table, l'air choqués.

« Qu'est-ce qui se passe ? »

Ses parents se tournent lentement. Sa mère lui fait signe de s'asseoir à côté de lui. Il le fait. Elle le prend dans ses bras.

« Mère ? »
« Eli, mon chéri. »

Son père a le visage fermé. Il ne dit rien, la main devant la bouche comme pour se retenir de crier, il a le teint pâle et le regard vide. Il le regarde comme s'il n'avait jamais vu Elio de sa vie. Le jeune homme fronce les sourcils. Il ouvre la bouche et la referme sans savoir que dire, c'est à ce moment qu'il voit le médicomage présent dans un coin de la pièce, à l'écart. Il le reconnait à son uniforme de Notre-Dame, l'hopital magique français situé dans Paris. C'est là qu'il est né. Sa mère brise finalement le silence.

« Elio, tu te souviens de l'accident en cours de Soins aux Créatures Magiques il y a quelques semaines ? »

Elio hoche positivement la tête. Il y a quelques semaines, plusieurs élèves, dont Elio, ont été blessés par des Nifleurs. Après une nuit à l'infirmerie et une prise de sang, ils étaient guéris. Mais Elio a dû aller faire quelques tests à Notre-Dame , Mme Pomfresh avait peur qu'il couve une infection.

« On a été convoqué à Notre-Dame. Les médicomages ont trouvé quelque chose de bizarre dans tes analyses. »
« Je suis malade ? ! »

Sa mère tente d'afficher un sourire crispé qui se transforme en grimace de douleur. Une larme perle au coin de ses yeux.

« Non non mon chéri. Mais il s'est avéré qu'il y avait quelque chose de bizarre avec ton groupe sanguin. Tu es B- alors que ton père et moi sommes A+. Ils ont donc fait des tests génétiques et .. »

Elle reprend son souffle, comme si elle était en train de se noyer, comme si elle manquait d'oxygène. Comme si parler la tuait.

« Il s'est avéré que le jour de l'accouchement, une femme moldue se trouvait dans la chambre juste à côté de moi. Elle a mis au monde un garçon en même temps que moi et une infirmière a commis une erreur en m'amenant son enfant. Toi. »

Elio est abasourdi, choqué. Comme frappé par la foudre en même temps qu'il se noie. Il ne comprend pas. Il n'est pas leur enfant ? Il est .. non! Il est .. Né Moldu ?! Les sentiments qui se battent en lui sont contradictoires. Il ne comprend pas et en même temps tout est clair. Il voudrait que les médicomages se soient trompés et pourtant les preuves sont là. La seule chose qui arrive à franchir la barrière de ses lèvres est une pauvre phrase, murmurée comme pour se rassurer.

« C'est absurde. »
« Chéri, ils ont fait les tests plusieurs fois. Il n'y aucun doute. »

Il sert les mâchoires et les poings jusqu'à en avoir les jointures blanches. Le regard fixé sur un point au loin, il sent sa vue se brouiller. Et son père qui n'a pas bougé, aucune expression. Et sa mère qui pose sa main sur son bras. Elle pleure, il entend ses sanglots. Ils ne sont pas ses parents.

« On a rencontré les parents .. tes parents biologiques. »

Elio ne veut pas en entendre plus, il se lève d'un bond, la chaise se renverse dans un fracas. Il fait demi-tour, partir, partir de là est la seule idée qui l'obsède. Elio ne dit rien, les larmes montent à ses yeux, il cherche à respirer. Il a besoin d'air, sa vie s'effondre, s’effrite et tombe en lambeaux. Il n'est pas Elio Hadrien Timothée De Sorel . Alors qui est il ?

***

9 octobre 2021, Manoir De Sorel, Reims


Encore sous le choc, il n'entend pas son père entrer dans sa chambre. Ce dernier s'assoit sur le lit. Ils n'ont jamais été très tendre les hommes De Sorel, ils doivent sauver les apparences. Mais son père est un homme bon. Enfin, son père .. Elio est incapable de briser le silence, c'est son père qui le fait.

« Nous avons contacté la directrice. Il y a plusieurs choses qu'il faut que tu saches. » Il parle sans quitter le plancher des yeux, il n'a jamais eu beaucoup de tact, il parle donc avec franchise. « Tes.. Tes parents sont anglais. Enfin, ta mère. Ton père est français. Tu n'es donc pas habilité à rester à Beaubâtons, la directrice l'a refusé. Tu dois rejoindre Poudlard dès la semaine prochaine. Nous les avons prévenus bien sûr. C'est une situation assez exceptionnelle. L'autre enfant y est déjà, il ne quittera pas Poudlard, il ne veut pas. »
« Je ne veux pas quitter Beauxbâtons ! » Le coupe Elio. Son père soupire.
« Tu n'as pas le choix. Madame Martin a été intransigeante, elle ne veut pas te garder comme élève. » Un silence s'installe. « Tu vas pouvoir rencontrer l'autre enfant, il s'appelle Maxime Louvois. Les médicomages ont parlé d'un échange possible .. Enfin, on est en pas encore là, il faut que tu rencontre ce garçon. Il faut que la décision vienne de vous. »
Elio ne peut retenir ses larmes plus longtemps, elles vont s'écraser contre son plancher. Son monde s'effondre. Son père se rapproche et le prends maladroitement dans ses bras. Il pleure lui aussi. « On t'aimera toujours mon garçon. »

***

Citation :
11 octobre 2021


Elio,
Tu n'es pas rentré. Je me suis inquiété alors j'ai parlé par cheminée à mes parents. Il parait que tu vas à Poudlard ? Il est hors de question que tu me quittes ainsi, Elio De Sorel ! J'ai harcelé papa pendant des heures, il a obtenu de Poudlard que je sois acceptée. Je viens avec toi.
Lou



Chapitre quatre :Mes rêves se brisent sur tes phalanges
La vie d'Elio a changé à jamais. Ses amis, les amis de ses parents, sa famille, tous haïssent les Né Moldus, tous prônent la pureté du Sang. Et lui .. lui est un Sang de Bourbe ! Toutes ses certitudes s'effondrent. Il ne sait plus qui il est. Il se demande si ses parents l'aimeront encore. Et vas-t-il devoir lutter pour les droits des nés moldus maintenant qu'il en est un ? Elio De Sorel ou "l'Autre" ? Que faire lorsqu'on apprend que toute sa vie est basée sur un mensonge ? Comment l'annoncer à ses amis ? Ses parents ne veulent rien dire à personne. Il part donc pour Poudlard, l'idée que Lou sera là avec lui l'apaise un peu. Il n'est rien sans elle, cependant, il ne sera plus rien avec elle. il n'est plus son fiancé officiel et si elle apprenait que son sang est impur, elle ne lui adresserait certainement plus la parole. Alors il ne lui a encore rien dit. Il attend, il attend de rencontrer Maxime, l'autre. Il attend le bon moment. C'est trop dur. Il est distant avec elle, il l'évite un peu et pourtant comme deux aimants qui se repoussent, eux les deux nouveaux à Poudlard, ils ne peuvent s'empêcher de s'attirer. Ils ont subit la répartition dans le bureau du directeur de Poudlard. Elio ira à Gryffondor, tandis que Louise rejoint Serpentard. N'étant pas habitués aux guerres de maisons (elles n'existent pas à Beauxbâtons), ils ignorent qu'une seconde barrière va s'élever entre eux : la rivalité Serpentard/Gryffondor.

©Maat

_________________

L'amour est une brume qui disparait à la première lueure de réalité.

Revenir en haut Aller en bas

Elio || Donner un sens à ma vie ça aurait été un peu comme jouer la 5è symphonie de Beethoven avec des ongles sur un tableau noir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Anthée ♦ Seuls nous séduisent les esprits qui se sont détruits pour avoir voulu donner un sens à leur vie.
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» NEKO CANICHE MALE 10 ANS A DONNER - ADOPTE
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» SOS RPG[à sens unique]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts, magic castle of wizards :: Oui tu es un sorcier!-