AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

, parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

I am
Invité



MessageSujet: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 18:18

Lùbelle June Harringston

Je m'appelle Lùbelle June Harringston. J'ai montré le bout de mon nez le 29 avril, il y a maintenant 16 ans. Étant un(e) sorcier(ière) de sang moldu je possède une baguette magique en bois de houx avec un crin de licorne qui mesure 22 cm Je suis en 6e anée et malgré tout ce qu'on peut dire, je garde les pieds sur terre. D'ailleurs beaucoup de personne disent que je ressemble à Lily Collins. Oh avant que j'oublie ou que tu entendes des rumeurs à mon sujet je suis célibataire et je l'assume pleinement (ou pas).
Who I am
Le fait de devoir toujours être en retrait étant petite aurait pu rendre Lùbelle très renfermée sur elle même. Mais l’équilibre de ses quelques amis et le soutient de son frère, ont fait d’elle une jeune fille très sociable. Elle n’a aucune mal à aller faire les autres, et à entretenir une discussion ; elle adore ça. Lùbelle a toujours était une fille très amicale, prête à toute les fêtes, les sorties, les jeux … C’est une amie fidèle, et une fois que l’on a son estime on l’a toujours. Lù' est le genre de personne à donner une deuxième chance, parfois un peu trop facilement ; néanmoins, il vaut mieux pour vous d’éviter d’en abuser. Elle est extrèmement naïve.
C'est d’ailleurs une jeune fille très sensible, et si quelqu’un lui dit quelque chose de travers, la jeune fille peut être blessé et ne rien laisser paraître ; seuls ses proches le verront. Parfois, on lui reproche d’être rêveuse, d’autres disent que cela donne bien sur les photos. Une qualité ou un défaut ? La jeune fille a du grandir très vite, rêver a souvent était son seul moyen d'échappatoire.

More about me
La jeune fille tient beaucoup plus des traits fins de sa mère que de son père. Elle a des yeux légèrement en amandes, marrons, tout comme ses cheveux. Elle adore s'amuser à faire des tonnes de coiffures différentes, c'est ça qu'elle ne sait pas si elle aura un jour le courage de les couper. Elle a une silhouette très svelte, mesure 1m67 et ne pèse pas plus de 55kg. Elle est bien coquette et adore s’occuper de son physique bien qu’elle soit naturellement très jolie. Elle tient tout de sa mère, on dirait une vraie poupée. Elle ne porte que rarement du crayon noir et se contente de bien nettoyer sa peau avec des produits qu'elle fabrique souvent elle-même. Lùbelle a une peau claire et ne semble jamais vraiment bronzer. D'ailleurs elle déteste ce côté là, elle voudrait elle aussi être aussi jolie que toutes ses filles à la peau hâlée durant l'été.
PSEUDO :lubelle.PRÉNOM : Eleanor. ÂGE, PAYS : 16 ans, France. VOTRE AVIS SUR WIZ : Il me presse juste terriblement de RP avec vouuuus Séra . OÙ L'AVEZ-VOUS CONNU : Blabla. CODE RÈGLEMENT : Validé par Queen C. Cool CRÉDIT : Bazzart. UN DERNIER MOT? : C'est la partie folie! Et libre. Lâchez-vous!

©️Maat


Dernière édition par Lùbelle J. Harringston le Mar 16 Avr - 12:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 18:18

your story


L’école moldu. Aussi loin que je me souvienne, j’y ai mis les pieds, juste le temps d’apprendre à lire, écrire et compter. Je n’ai jamais vraiment eu de maison à moi quand j’y pense. Je me souviens de cette petite maison, deux chambres meublées d’un lit et d’une armoire chacune, un salon qui pouvait se confondre avec la cuisine et une salle de bain. Cela, pour cinq personnes : ma mère, ma tante, mon frère, mon cousin et moi. La misère. Nous vivions dans un des ghettos le plus dégradé et le plus dangereux à des kilomètres. Nous n’étions pas une famille d’immigrés, simplement rejeté de la société. A cause de qui ? Mon père. Un homme considéré comme dangereux criminel. Tous les samedis, ma mère, mon frère et moi nous rendions à la prison rendre visite à ce monstre. Il était tout ce qu’il y a de répugnant sur cette terre : sale, cruel, les traits déformés par la dureté de sa vie … et meurtrier.
Il s’était fait prendre à cause d’un braquage de banque. Je vous rassure, ce n’était pas un malfrat. Mais il voulait le bien de notre famille, le bonheur de ses enfants. Autant dire que cet homme, ce père, a tout raté. Cela remonte à longtemps, j’étais alors âgée de quatre ans. Des flash de cette journée me reviennent. Une dispute avec ma mère. Le seul vase que l’on avait brisé par terre. Une porte claquée. Puis, la police devant chez nous. Oui, mon idiot de père avait voulu faire le malin, braquer une banque pour ne plus connaître la misère. Dans l’action, il avait tiré, au mauvais moment, la balle avait touché une jeune femme en pleine tête. Pris dans le tourbillon, en voulant fuir, il avait percuté un homme qui était tombé sur une pierre. Mon père était en prison avec le meurtre de deux personnes, un braquage de banque, et la misère d’une famille sur les bras. Après cet incident, la vie s’était montrée encore plus dure, les patrons se montraient retissant à embaucher ma mère et ma tante en voyant leurs nom de famille. Harringston. Ce nom signifiait un fou dangereux en prison à perpétuité.


Très tôt donc, vers sept ou huit ans, j’avais commencé à aidé ma famille, le soir en rentrant de l'école. Avec mon frère et mon cousin, nous allions dans les rues. Mon cousin, Lyle, avait seize ans, et pouvait donc faire quelques petits boulots, il vendait des glaces l’été et des bonnets que tricotait ma tante l’hiver. Mon frère, Jude, âgé d’un an de plus que moi, faisait des numéros de danse dans la rue. Quand à moi, je me rendais en ville, au milieu du parc, près d’une fontaine, et utilisait le seul véritable objet de la famille, ma guitare. Ma mère avait mis de l’argent de côté tout les mois pour m’offrir ce cadeau. En échange, je chantais, je jouais et les gens me donnaient de l’argent dans un chapeau. La misère.


*******************************


Les cordes de ma guitare glissaient sous mes doigts. Une caresse. Je sentais le manche de celle-ci frôler ma peau. Les notes s’envolaient. Le son qui sortait de ma bouche les rejoignait. Ensemble, ils contournaient l’attroupement qui venait de se former autour de moi. La douce mélodie me menait ailleurs. Il faut se battre avant de pouvoir rêver les yeux ouverts. Il n’y avait à présent plus aucun obstacle entre la musique et moi. Je pouvais la voir, je pouvais la sentir. J’en étais devenue avide, ma drogue. C’était encore mieux que de l’écouter. Quand les notes cessèrent, d’autres prirent places. Elles se formaient doucement dans les applaudissements, allant dans une prairie, un océan, une prison. Dans tous les endroits où des gens seraient là pour l’entendre, la comprendre. Mais je savais, que bientôt cela s’arrêterait. Comme toujours, la descente sur terre s’accomplissait brutalement, la vision des passants qui applaudissent puis partent sans rien mettre dans le chapeau. Je soupirais. Aujourd’hui avait été encore une dure journée. Heureusement, j’avais récoltés à peu près trente dollars depuis ce matin. Nous étions en fin d’après-midi. Si je ne rentrais pas, ma mère allait crier. La foule s’était dispersée, je ramassais mes affaires. Pas très loin une vielle dame me regardait depuis un bon moment déjà. Chaque jour elle était là et chaque jour elle me laissait un dollars. Pourtant, cette dame se trouvait elle aussi en mauvaise situation, elle vivait sur le toit d’un immeuble dégradé avec ces pigeons. La dame aux pigeons. Aujourd’hui, elle m’avait donné plus que d’habitude.
Je rentrais chez moi. Mon frère était déjà en train de donner l’argent qu’il avait récolté à ma tante. La journée avait était fructueuse, nous allions pouvoir nous acheter des vêtements, enfin. Mon cousin dormait sur un petit fauteuil. Nous n’avions pas de télévision, alors pourquoi nous encombrer d’un canapé ? Nous avions trouvé ce fauteuil dans un magasin d’occasion, enfin pas totalement, plutôt des gitans qui volaient pour revendre après. Il parait que ça rapportait bien, mais ma mère et ma tante ne voulait pas s’abaisser à des moyens illégaux. Pas après la bêtise de mon père.

« Resterons-nous toujours ici ? J’aimerai savoir comment c’est de déménager. J’ai vu un camion et des pleins de meubles aujourd’hui. Ce doit être marrant. »
« Ma chérie, nous ne pouvons pas, tu le sais. Tu comprendras mieux quand tu seras grande … »
« Il y a toujours des gens qui font comme moi dans la rue. Du coup, les gens donnent de l'argent aux autres. Comment je fais Tante Kelly ? »
J’avais peut être huit ans mais ma vie ne me permettait pas d’être une enfant. J’avais muri beaucoup trop vite et ma famille le savait. Certes à huit ans je ne comprenais pas tout, je voyais plutôt cette vie comme un jeu.
« Ne t’inquiète pas. Dans quelques temps tu feras autre chose Lùbelle. C’est éphémère la musique. Ne pense pas faire carrière la dedans. Trouve toit plutôt un bon job. »

Dans ma tête de huit ans je ne compris pas très bien. J’avais certes muri mais certaine chose m’échapper. Je la fixais, sans comprendre. On voulait elle en venir ? La musique ne part jamais. Elle ne peut pas partir.

« Non tante Kelly. Ne dis pas de mensonge, la musique n’est pas éphémère. Je pourrais donc faire autant de musique que je le veux. »
« Lùbelle June Harringston, essaye de t’amuser. Je t’expliquerai plus tard. »


Je rejoignis mon frère dans la chambre. M’amuser, avec quoi ? Je n’avais que ma guitare et une vielle Barbie. Mon frère lui avait juste une vielle chaîne transportable pour danser et une voiture. Quand à mon cousin, il n’avait même pas de portable à seize ans. Son dernier cadeaux remontait à l’âge de ses quatorze ans et s’était un casse tête chinois. C’est vrai, nous pouvions nous amuser !
Mon frère m’observa. Il aimait le faire, il savait que je détestais cela. J’aimais Jude énormément, était il possible d’aimer autant sur cette planète. Parfois nous sortions dans la rue et lui, dansait sur ma musique. Que ferais-je sans mon grand frère ? Un jour je m’étais fait attaquer par une bande de jeune qui trainer souvent dans le ghetto, ils finiraient sûrement en prison comme mon père. Il avait voulu me piquer ma guitare. Je me souviens exactement des paroles d’un des garçons, « Petite poupée, tu sais que c’est dangereux de se promener toute seule ici. ». Il avait caressé le manche de ma guitare puis mon menton, doucement il avait pris une mèche de mes longs cheveux bruns. Sa main était énorme et moi j’étais toute fine, toute frêle. J’avais fait face, je n’ai pas baissé les yeux une seule seconde. La vie de pauvres endurcissait les gens, j’étais devenu courageuse. J’avais appris à être gentille avec les gens, les aider mais je savais lorsqu’il le fallait être très méchante. J’avais sûrement hérité ce côté-là de mon père. Autre chose que je tenais de mon père, j’étais impulsive. Ce qu’il y a de bien dans les ghettos, c’est que pleins de débris traine par terre. Mon qui frère dansait pas très loin, avait attrapé une barre de fer, et l’avait assommé. Les autres étaient partis en courant, avec le corps de leur copain.

Une fois à la maison, je partis me blottir dans les bras de mon frère. Il ne me repoussa pas bien que quelque peu surpris. « Tu ne me laissera jamais toute seule Jude. Promet-le moi. ». Il ne dit rien. Sa réponse était oui, mais en cet instant il ne fallait rien dire. Juste faire silence, écouter. Puis je m’assis à ses côtés et ensembles on regarda la petite pièce avec trois lits, un bureau et une armoire. Dans un coin se trouvait ma guitare. La sombre lueur de cette pièce, transmettait dans mon miroir une image subtile éclairée par un fin rayon de lune, tout aussi éphémère. La poussière d’étoiles réalisait une danse funèbre autour de mon corps, et de ma petite place, je pouvais en admirer le reflet. J’observais ce passage du sombre au noir, prenant forme devant moi. Quelque seconde, et la beauté de se double inexistant s’en était allée. Il n’y avait plus que la présence de mon frère. Par moment je voyais les choses en noir, mais cette présence fraternelle était là pour me ramener à la joie, à l’ivresse qu’apporte une simple vie sur cette terre. « Je te le promet Lùbelle. Je serai toujours là pour toi. ».


*******************************


Pour la première fois depuis des semaines, j’avais le droit de m’acheter un vêtement. J’avais opté pour une jupe. Je n’en avais pas, juste une robe et quelques jeans. Nous étions donc en ville mon frère et moi. J’insistais pour entrer dans les plus grandes boutiques. Même si je n’avais pas le luxe de me payer leurs affaires, j’adorais les essayer dans les cabines. Mon frère s’amusait à porter des costards et moi je prenais de belle robe de soirée. Mais cette fois, nous étions là pour acheter pas pour essayer. Quoique faire les deux n’est pas interdit, la journée n’en serait que meilleur. « Je veux entrer ici ! » dis-je à Jude. Il me regarda bizarrement. Ce magasin n’était pas pour nous, trop cher. Mais sur les vitrines l’on pouvait lire « promotion ». Je ne comptais donc pas laisser passer une telle occasion. Mes besoins de fille passaient avant et j’ai besoin de porter quelque chose d’élégant. Tout de même j’allais vers mes dix ans, il était temps de grandir un peu plus. Même si j’étais suffisamment mature.
J’avais trouvé la jupe parfaite. Problème ? Elle était beaucoup trop grande. Je voulais quand même l’essayer. Mon frère me suivit retissant. Il aurait fallu une ceinture mais alors que je demandais à Jude si je devais l’acheter, elle rétrécit pile à la bonne taille. J’eus un haut le cœur puis un petit cri de surprise. C’est dernier temps plein de chose dans le genre se produisait. Une corde de ma guitare c’était réparée toute seule. La fissure dans le mur que Lyle avait fait avec maladresse s’était effacé … Et maintenant cette jupe. J’espérais être comme mon frère, comment il appelle ça déjà ? Un sorcier. Il était entré il y a un an a … poudlard. Mon frère dit que je suis comme lui. N’importe quoi ! Moi, une sorcière ? Quand les poules auront des dents ! De toute manière cela faisait une affaire de plus ! Je partis tout sourire avec ma nouvelle jupe.
En rentrant à la maison, toute contente, Lùbelle cria dans tout les sens, « J’ai ma jupe ! J’ai ma jupe ! Mais regardez ! ». De toute évidence personne n’était d’humeur à m’écouter.

« Bravo ma petite fille. » Ma mère se jeta sur moi. Elle me regarda avec fierté. Tout de même, j’ai juste acheté une jupe. Pas la peine d’en faire des tonnes. C’est alors qu’elle me tendit un espèce de parchemin. Je compris, me tourna vers mon frère et me jeta sur lui. Il ne serait pas seul dans cette mystérieuse école !


*******************************


Quand je vis poudlard pour la première fois, je fus tellement surprise que pendant des minutes entières je n’ouvris plus la bouche. C’est bête, mais dans les barques, j’avais tout le temps la peur qu’elle se renverse. Je m’étais déjà tissais quelques liens, de nature sociable. J’avais repéré ceux que je n’apprécierais pas. Cette expérience était nouvelle, moi qui avais arrêté l’école assez jeune. J’allais devoir apprendre à étudier …
Je ne fus pas envoyé dans la même maison que mon frère. Au début j’ai eu assez peur, puis comme d’habitude, j’ai fais front. J’aimais bien les gens qui étaient dans mes dortoirs. Les personnes étaient gentilles, certains m’ont expliqués beaucoup de choses du monde magique. Le premier jour, une deuxième année m’a traité de sang de bourbe parce que j’étais la sœur de Jude et qu’elle ne l’aimait pas. Ma première réaction fut de le regarder bizarrement, quand quelqu’un me glissa à l’oreille la signification, ma deuxième réaction fut de lui faire un doigt d’honneur moldu. Ma première heure de colle. J’ai fais fort je le reconnais. Les jours passaient tous meilleurs les uns que les autres. Poudlard était le paradis sur terre …


*******************************


Ma mère nous accompagna à la gare comme d’habitude. Laisser ma famille ici alors que je serai tranquillement installée à poudlard en train de faire les conneries les plus démentielle - oui je suis une petite folle – avec mes amis me fendait le cœur. Je n’osai pas imaginer ce qui pouvait arriver. Mon frère compris à mon expression. Il me prit par l’épaule et me fit avancer. Je marchai à contre cœur, enfin presque, retrouver tout le monde me faisais plaisir. Je levais la tête vers mon frère.

« Une nouvelle année commence. »
« Nous retournons à la maison Lùbelle. Il n’y a pas de mal à ça. Tu te souviens, quand tu étais petite tu voulais déménager. Poudlard est ton chez toi, tu le sais. Tu as quittés depuis longtemps la vielle maison délabrés. Ce n’est plus qu’une vulgaire habitation de vacance. »
« Notre deuxième maison Jude. Pas notre maison »
« Si tu veux. »


Je me dirigeais vers mon compartiment. Mes amis se trouvait pas très loin, je venais d’en apercevoir une. Finalement il me tardait de me retrouver à poudlard. J’adorais cet endroit. J’allais y passer ma sixième année et j’avais encore temps à découvrir de ce mystérieux château. Dans cette école, tout était parfait, j’avais plein d’amis, les fêtes ne manquait pas … Souvent, il y avait des bataille de polochon dans les dortoirs. La belle vie se trouvait à poudlard. Malheureusement il ne lui restait que deux ans à passer là-bas. Tiens une amie !

« Salut ! Alors tes vacances ? »
« Bien et toi ? »
« Bien. »
Je me lançais dans un récit palpitant.


©Maat


Dernière édition par Lùbelle J. Harringston le Mar 16 Avr - 12:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

I roar like a Lion !

avatar
I am
James S. Potter

ㄨ Messages : 199
ㄨ Date d'inscription : 07/07/2012


MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 18:31

BENVENIDO AQUI CHICAAA ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 19:02

BIENVENUUUUUUE ! Very Happy

P.S : elle vous l'a pas encore dit la coquine mais c'est ma petite soeur - se félicite elle même d'avoir ramené quelqu'un sur le forum- Séra
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 19:53

BIENVENUUUUUE. Yeux Coeur
La soeur de Lily, si c'est pas la classe-nationale ça! Classe
Si tu as une question, n'hésite pas!

Pas contre, Jennifer Lawrence est déjà prise par le scénario de Jackie (Honte à nous de ne pas l'avoir mis dans le bottin Embarassed), donc je pense qu'il va falloir que tu changes.. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas et demande! :wii:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 20:31

Merciiiii Yeux Ballon

Je comptais faire un personnage de sang moldu ou mêlé ... Une fille assez calme, légèrement rêveuse ou alors qui a vraiment les pieds sur terre (bref c'est pas très bien défini pour l'instant :p )

Donc, tout ça pour dire, je pensais à Ashley Green mais je ne suis pas sur, d'autres idées pour l'avatar ? Coeur
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 20:47

Pour une jeune fille calme et rêveuse, je ne vois que Ginta Lapina, qui en plus je trouve entre dans la tranche d'âge! Ou Troian Bellisario! Ou Lily Collins! Ou Rosie Tupper! :wii: Je trouve Ashley Greene un peu vieille pour une étudiante à Poudlard, quand même.. Après, j'avoue que j'adore les filles à caractère, et j'imagine déjà un lien de ouf' avec Noah. :wii: Dans ce cas là, je peux te proposer.. Naya Rivera? Shay Mitchell? Miley Cyrus (avec les cheveux blonds&courts ofc! :wii:)? Isabelle Furhman Coeur ? Enfin, j'ai pleins d'idées! Yeux Yeux
Revenir en haut Aller en bas

✲ YOUR LOVE IS DEADLY

avatar
I am
Roksana T. Leskova

ㄨ Messages : 1024
ㄨ Date d'inscription : 11/08/2011


Histoire
Age du personnage: 17ans
Liens:

MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Lun 15 Avr - 21:11

WELCOME HERE ! !
Tout est ma faute j'ai oublier de la recenser alors si tu veux jennifer je te la laisserai ! Very Happy'
Si t'as une question n'hésite pas a me mpotter Wink Câlin 2

_________________
Im breaking free from these memories
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 8:06

Bienvenue !!
Moi je plussoie Troian, Lily Collins ou Rosie Tupper ^^ J'espère que tu te plairas parmi nous Ballon N'hésite pas si tu as des questions (genre que tu n'aimes pas les avatars que nous te proposons Green ) Et bon courage pour ta fiche Yeux
Revenir en haut Aller en bas

Princess S.

avatar
I am
Séraphina C. Black

ㄨ Messages : 977
ㄨ Date d'inscription : 10/11/2012
ㄨ Age : 23


Histoire
Age du personnage:
Liens:

MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 10:24

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiienvenue sur le forum !!!!!! Pompom Gnii Yeux

Bon courage pour ta fiche et surtout si tu as la moindre question n'hésites pas à mpotter Love

Pour ma part, je trouve que Miley Cyrus ou Lily Collins seraient parfaites Coeur

_________________
« Une fleur peut se faner
Le monde peut s'écrouler
mais une amitié fidèle
ne peut se briser. »
C & S. forever ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 11:00

Merciiiiiii Charlie

Comment ne pas aimer les avatars proposés :p J'ai beaucoup hésité entre Lily Collins et Rosie Tupper (que je ne connaissais pas :wii: ), bref pour l'instant je choisis Lily Collins, je verrai au court de l'écriture

Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 12:57

Désolééééé du double post Yeux

Je pense avoir terminée, arf ... je suis vraiment pas très fière, je m'excuse d'avance pour ce pavé. enfin bon, s'il faut changer ou refaire dites le hein :p
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 19:00

Bienvenuuuuuuuuueeeee

Personellement, j' aime beaucoup ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas

♦♦Fondatrice de WIZ♦♦Queen C.

avatar
I am
Charlotte M. Berrywell

ㄨ Messages : 1229
ㄨ Date d'inscription : 14/09/2010
ㄨ Age : 23
ㄨ Localisation : Dans la Salle commune des Serpentards, comme bien souvent.


Histoire
Age du personnage: 17 ans.
Liens:

MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 23:50

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuue ♥️ Officiellement, du moins Coeur

J'ai beaucoup aimé ta fiche, triste, mais très agréable à lire, fluide; j'aime beaucoup ton style et je pense que je l'aimerai d'autant plus en lisant tes rp ^^ Et superbe avatar, au passage Ballon

J'hésitais entre deux maisons, mais je pense avoir fait mon choix, j'espère que ça te conviendra Smile

Le Choixpeau arrive ! Coeur Cool

_________________

   - I would rather go to any extreme than suffer anything that is unworthy of my reputation, or of that of my crown. -
Revenir en haut Aller en bas
http://wizards-in-hogwarts.forumactif.com


avatar
I am
Choixpeau Magique

ㄨ Messages : 351
ㄨ Date d'inscription : 07/05/2011


MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée) Mar 16 Avr - 23:51

image 550*350
Bienvenue !

    Bravo tu es validée chez les Poufsouffles !
    Tu peux désormais réserver ton avatar, ouvrir une fiche de liens pour te faire plein d'amis, écrire une bible de RP pour ne pas perdre le fil de tes histoires. Et ouvrir une boîte aux lettres ou ton compte Parchemess pour rester en contact. Tu peux aussi consulter les clubs &options pour t'inscrire. Et pourquoi pas jeter un coup d'oeil aux équipes de Quidditch ?
    Viens nous présenter qui se cache derrière l'ordinateur. N'oublie pas de jouer et de flooder pour rencontrer les autres membres ! Vérifie régulièrement les évènements pour être au courant des dernières nouvelles.
    Si tu as des questions, adresse toi à Charlotte M. Berrywell, B. Keelyn Caffrey, Josh I. Sullivan, Noah Z.-Eytàn Brown, Helen-Drizzle E. Brown ou Séraphina C. Black !
    Amuses toi bien parmi nous !

_________________

    Maintenant le Choixpeau Magique est là et vous connaissez le résultat:Je vous répartis dans les quatr'maisons puisque l'on m'a confié cette mission.Mais cette année je vais vous en dire plus long, ouvrez bien vos oreilles à ma chansonVoyez les dangers, lisez les présages que nous montrent l'histoire et ses ravages.Car notre Poudlard est en grand péril devant des forces puissantes et hostiles.Et nous devons tous nous unir en elle pour échapper à la chute mortelleSoyez avertis et prenez conscience



Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée)

Revenir en haut Aller en bas

, parce que nous sommes dans un monde de fous. (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. [ ABANDON ]
» La place d'Haïti dans le monde
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Parce que nous le valons bien... ♥
» Les multinationales dans le monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts, magic castle of wizards :: Désolé tu es un cracmol...-