AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

I am
Invité



MessageSujet: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Mer 3 Avr - 18:54

samaël nathaniel burgess-holmes

Je m'appelle Samaël Nathaniel Burgess-Holmes. C'est plutôt original, mais j'aime beaucoup mes prénoms. Enfin, la plupart des gens m'appellent Sam, hormis ma mère qui me nommait Nate, par moment, lors de ses fréquentes crises de folie dues à l'alcool. J'ai montré le bout de mon nez le vingt-six avril 2000, il y a maintenant 22 ans. Étant un(e) sorcier(ière) de sang mêlé, et carrément fier de l'être, je possède une baguette magique en bois l'aulne, composée d'un ventricule de dragon et mesurant trente-trois centimètres quatre. Elle est grande, je sais, on me l'a souvent dit, mais d'après Ollivander, les personnes de grandes tailles se voient attribuer de grandes baguettes, en toute logique. Je suis encore en formation pour devenir Auror, même si j'ai rejoint le ministère, je commence à faire quelques missions, ainsi qu'un membre à part entière de l'Ordre du Phénix, et malgré tout ce qu'on peut dire, je garde les pieds sur terre. D'ailleurs beaucoup de personne disent que je ressemble à Chord Overstreet. Oh avant que j'oublie ou que tu entendes des rumeurs à mon sujet je suis en couple, mais c'est carrément compliqué en ce moment et je l'assume pleinement (ou pas).
Who I am
Sam est avant tout un gars particulièrement sociable : il va vers les autres et est très ouvert. Il ne s'arrête pas à une réputation ou une apparence, il apprend à connaitre les gens avant de les juger et arrive toujours à trouver un bon côté dans le caractère d'une personne. Il est plutôt sympathique et farceur, il ne cherche jamais les ennuis. Autonome et un brin solitaire, même s'il aime être entouré de nombreux amis et faire la fête jusqu'à point d'heure, il préfère les tâches en solo lorsqu'il se sent capable de quelque chose : le travail en groupe n'est pas vraiment son fort, étant donné qu'il a un côté très leader qui peut en agacer certains, c'est parfois même un peu écrasant. Il est très à l'aise à l'oral, lorsqu'on l'écoute, on a particulièrement envie de le croire, comme s'il diffusait un pouvoir magique forçant son entourage à hocher bêtement de la tête, même s'il sortait la pire ânerie que le monde n'ait jamais connu. Certains pensent même qu'il utilise de son "don de persuasion" auprès des demoiselles, ou du moins, jusqu'à se qu'il se mette officiellement en couple avec cette jolie blonde. Il a toujours aimé draguer les filles, surtout durant ses années Poudlard, c'était bien connu. Il est très gentleman et romantique aussi, c'est surement ce que sa petite-amie aime le plus chez lui, même si en ce moment, c'est un peu compliqué entre eux.. Sam est passé par Poufsouffle durant ses années à Poudlard, c'est un garçon très juste et loyal. Il ferait beaucoup de sacrifice pour ses amis et est prêt à tout pour les protéger, même à se mettre en danger. C'est souvent pour ça, pour cette loyauté sans limite, qu'il est très déçu lorsqu'un ami le lâche : tout faire pour ne rien avoir en échange. Sam déteste les lâches, les fuyards, les menteurs. Ils n'assument pas leurs actes et leurs mots, et c'est bien, après l'injustice, la première des choses qui l'insupporte. A quoi bon mentir ou fuir, quand on sait que le sort n'est en la faveur que des personnes vraies et honnêtes ? C'est exactement pour ça qu'il a été très déçu de Wendy, il n'y a pas si longtemps que cela..
More about me
Il faut bien avouer que Sam a un physique plutôt agréable à regarder. Après tout, durant ses années Poudlard, on ne le surnommait pas « le tombeur » pour rien, les filles, ça lui connaissait. Il est plutôt grand, et de corpulence moyenne. Il a les cheveux blonds cendrés toujours en « désordre ordonné », comme il aime le dire, et souvent avec des épis plus ou moins importants dans les cheveux. Des yeux verts clairs, un regard déterminé, toujours ce sourire en coin sur les lèvres, cette démarche décontractée, les jeunes filles avaient de quoi tomber raide dingue de ce beau Poufsouffle. Enfin, Sam n'est plus du genre à user de son charme auprès des demoiselles afin d'établir un tableau de conquêtes. Peut-être un peu plus quelques années auparavant.. Niveau vestimentaire, Sam aime les choses simples. Les tee-shirts, les jeans, les pulls, les tennis colorées sans trop l'être, c'est son truc. Il ne cherche pas à se faire remarquer en s'habillant chic dans la rue ou au contraire, comme un déluré. Il n'a pas de style bien particulier à lui, sans chercher à copier les autres. Les costards-cravates, il n'aime pas ça, il ne se sent pas à l'aise dedans. Sam n'a pas vraiment de tics ni de manies particulières, hormis peut-être qu'il passe sans arrêt la main dans ses cheveux et qu'il arbore toujours un sourire en coin amusé pour se donner un air décontracté, encore plus en ce moment, étant donné qu'il est en train de passer dans une période plutôt compliquée au niveau de sa vie sentimentale. Sam est comme ça, il veut que les gens dégagent de lui une expression heureuse, ne serait-ce que pour montrer l'exemple.
PSEUDO : Arrow .PRÉNOM : God. Cool ÂGE, PAYS : Francia, treize yo. VOTRE AVIS SUR WIZ : Moche. Affreux. Pas accueillant du tout. Les membres sont chiants à en crever. C'est même pour ça que je me fais un troisième compte. OÙ L'AVEZ-VOUS CONNU : PRD, de mémoire, mais ça remonte à trèèèèèèès longtemps. :dead: CODE RÈGLEMENT : Je m'autovalide Cool Hé ouais, on a la classe ou on l'a pas guys. ^^ CRÉDIT : Avatar par Aurohook. UN DERNIER MOT? : Je vous aime, et juste parce que je suis the first membre de l'Ordre, j'exige qu'on me bâtisse en temple en haribots et avec des joints en chocolat.

©️Maat


Dernière édition par Samaël N. Burgess-Holmes le Mer 3 Avr - 19:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Mer 3 Avr - 18:54

WHEN WE WERE YOUNG
Samaël rentrait juste de l'école, accompagné comme toujours de sa mère. Ils étaient par la même occasion passé chez la nourrice où ils avaient récupéré la jeune sœur de Samaël, Brune, âgée d'un peu moins d'un an à l'époque. Samaël, lui, avait tout juste six ans, et était un enfant à peu près comme les autres, hormis le fait qu'il était surement un sorcier, même si ses pouvoirs ne s'étaient pas encore développés. Sa mère était elle-même une sorcière de sang moldu, et avait étudié à Poudlard dans la maison Serdaigle, étant une très bonne élève au caractère plutôt.. explosif. Aujourd'hui encore, même si elle était beaucoup moins autoritaire et maniaque, les traces de ces sept longues années étaient encore présente et il lui arrivait de tout vérifier de manière à ce que chaque chose soit à sa place, et ce au millimètre près parfois. Quand on y repensait, elle était presque un peu paranoïaque, et particulièrement conventionnelle, très à cheval sur tous les types de règlements, comme elle l'était lors de ses années Poudlard. Elle n'avait pas vraiment changé sur ce point là. Néanmoins, et à son plus grand damne, son fils n'avait pas hérité de ce trait de caractère et ressemblait assez à son père : bordélique, je-m'en-foutisme sur les bords et joueur. Il avait des cheveux blonds cendrés, exactement comme son paternel, ainsi que de grands yeux clairs dont on ne savait pas tellement de qui il les avait hérité. Peut-être de quelques générations au dessus de ses parents, car ces derniers avaient tous deux le regard foncé. Le fait était qu'il ressemblait tout particulièrement à son père, mais qu'il n'avait pas vraiment conscience de cela, étant donné qu'il ne le voyait que très rarement. Son père était militaire, ce qui faisait qu'il était souvent contraint de quitter sa femme et ses deux enfants afin de servir l'armée à l'étranger, ou non d'ailleurs. Samaël avait toujours considéré son père comme un modèle, comme un héro. Il lui parlait au téléphone, et lors des fois où il le voyait, il l'obligeait à lui raconter toutes ses aventures au sein de l'armée. Comme beaucoup de petits garçons, devenir militaire, ou pompier, ça le faisait carrément rêver. Il était très proche de son père, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il adorait discuter de tout et de rien avec lui, de la pluie et du beau temps. Cela faisait déjà un mois d'ailleurs qu'il était parti à l'étranger, et Samaël n'avait pas vraiment d'idées précises de la date de son retour.. un mois peut-être? Deux? Il n'en avait pas la moindre idée. Mais son père lui manquait beaucoup. Même s'il ne le disait pas, même s'il ne le montrait pas, le fait de le voir particulièrement rarement le travaillait beaucoup. Lorsque ses amis parlaient de leur père, à l'école, lui, il ne disait rien. Ils avaient la chance d'en avoir un présent, eux. Ils avaient la chance de pouvoir le serrer dans leurs bras chaque matin, chaque soir. Ils avaient tellement de chance que parfois, Samaël en devenait presque jaloux. Il avait déjà plusieurs fois demandé à son père pourquoi ce dernier était si peu présent à la maison, avec sa famille. Il avait répondu qu'il avait énormément de travail, qu'il était quelqu'un d'important, ce qui avait monté d'au moins quatre échelons l'estime de Sam pour son père. Il trouvait ça tellement cool d'avoir un père général, ou même amiral, il ne savait pas vraiment en fait, mais à chaque fois qu'il commençait à lui en vouloir légèrement, de ne pas être présent pour son fils, pour sa fille, pour sa femme, il réussissait à le rassurer et le convaincre qu'il faisait quelque chose de bien ; quelque chose pour eux.

Les trois Burgess-Holmes étaient de retour chez eux, et Samaël s'assit à la table de la cuisine, après avoir sorti un pot de pâte à tartiner ainsi que de la brioche. Quelque chose qui n'a pas changé chez Sam : il est un vrai ventre sur patte, et ce depuis sa jeunesse ! Il se prépara une tartine au chocolat, puis rejoint sa mère, qui était dans le salon avec sa sœur, et ils passèrent un très bon moment tous les trois, comme chaque soir. Ils étaient une famille très unie ; Samaël aimait aider sa mère à la maison, et il adorait s'amuser avec sa sœur qui était pourtant bien plus jeune que lui. Il aimait tellement lorsqu'il essayait de lui apprendre à marcher, mais qu'elle retombait à chaque fois sur les fesses en dessinant des grands sourires sur ses lèvres. Le bonheur de sa mère et de sa sœur faisait le sien. C'est une des autres caractéristiques propre à Samaël dont il est encore question aujourd'hui, c'est une personne très généreuse qui pense au bonheur des autres, surtout à celui de sa famille, avant tout, avant le sien ! Ils avaient donc passé une très bonne soirée. Jusqu'à ce que la sonnerie du téléphone retentisse et que Mrs Brugess-Holmes se lève pour décrocher. « Allô ? » Samaël ne put entendre la suite : sa mère s'était enfermée dans sa chambre. Il devina qu'il se passait quelque chose de grave, et il préféra ne pas prendre le risque d'écouter à la porte ; s'il s'agissait de quelque chose de furtif, sa mère ne se serait pas enfermé dans sa chambre, ce qui voulait dire qu'elle ne voulait tout simplement pas que les enfants l'entende discuter avec une mystérieuse personne. Samaël avait déjà de l'expérience au niveau des punition, étant un élève particulièrement chahuteur, et il savait très bien de quoi sa mère était capable si jamais elle le surprenait en train d'écouter aux portes ! Les bonnes manières avant tout. Il retourna auprès de la petite Brune, qui commençait à sangloter. « Chut Brunette, maman revient. » [...] Lorsque Samaël entendit sa mère appuyer sur le bouton "raccrocher" du téléphone, il sourit. Il avait hâte de savoir de qui il s'agissait à l'autre bout du fil. Mais, alors qu'il attendait sagement dans le salon, sa mère ne venait pas, et restait enfermée dans sa chambre. Il fronça les sourcils. Que se passait-il ? Surement quelque chose de grave. Soudain, Samaël eut très peur pour son père. Ce ne pouvait être que ça. Il se leva et se précipita vers la porte de la chambre de ses parents et sans réfléchir, il l'ouvrit. Sa mère était assise sur le lit, la tête plongée dans les mains. Elle pleurait. « Maman ! » S'exclama-t-il en s’assaillant sur les genoux aux côtés de sa mère. Cette dernière releva doucement la tête et la secoua en fermant les yeux. « Ton père Sam.. Il est mort.»


POUDLARD, MY HOME
Samaël aurait voulu prendre ses jambes à son cou et s'enfuir en courant. Il n'avait jamais été aussi stressé de toute sa vie, pas même la fois où il avait cru qu'il avait cassé le balais fétiche de sa mère. Et croyez-le, casser le balais préféré de sa mère, c'est juste synonyme de suicide. Où le Choixpeau allait-il choisir de la répartir, dans quelle maison? McGonagall était-elle si terrifiante que ce qu'on disait quand elle regardait l'élève qui approchait du tabouret dans les yeux? Était-ce la vérité lorsqu'on lui avait dit que le Choixpeau pouvait parler dans l'esprit d'une jeune sorcier une fois qu'il était posé sur sa tête? Allait-on lui cracher dessus si il rejoignait Serpentard? Car il avait entendu dire que les plus méchants, les enfants de Pro-Sang-Purs, se retrouvaient la plupart du temps dans cette maison qui avait pour symbole le serpent, animal aussi rusé que cynique et orgueilleux. Il respira lentement. Son nom de famille était Burgess-Holmes (d'ailleurs, il ne savait pas vraiment d'où il tenait ce nom composé, il n'avait jamais vraiment cherché à savoir), un des premiers dans la liste alphabétique de la sous-directrice, il allait donc passer dans les quinze premiers, environ. Le directeur s'avança et d'un seul coup, le silence tomba dans la Grande Salle. Mrs Burgess-Holmes lui avait souvent parlé de cette fameuse salle (lorsqu'elle ne faisait pas une crise due à l'alcool) où tous les élèves se réunissaient à chaque repas ainsi qu'en début d'année, pour justement la cérémonie de la Répartition, et d'après les souvenirs de Sam, elle lui faisait des descriptions assez énormes et très impressionnantes! Mais Sam ne préférait pas penser à sa mère.. Aujourd'hui, elle n'était plus là pour lui. Ni pour personne d'ailleurs. Suite à la mort de leur père, quelques année auparavant déjà, elle avait sombré dans l'alcool. Elle avait démissionné de son travail d'institutrice dans une école maternelle et ne gagnait plus du tout sa vie, elle avait dû faire appel à des associations. Souvent, elle rentrait tard le soir, et Samaël n'a jamais réussi à savoir où elle passait ses soirées. Lui, il était seul avec sa sœur, chez eux. Il faisait ses devoirs, seul, il préparait à manger, seul, il s'occupait de sa sœur, seul. Il avait vite compris qu'il ne pouvait plus compter sur sa mère désormais, et qu'il fallait qu'il prenne que ce qui restait des Burgess-Holmes en main. Eux qui étaient une famille si unie.. Mais depuis cet été, et à la plus grande joie du garçonnet, on a considéré que Mrs Burgess-Holmes n'était plus apte à s'occuper de ses deux enfants, et c'est leur tante (la sœur de leur père), une moldue qui sait que la magie existe car son propre mari est un sorcier de sang mêlé, qui est devenue leur tutrice, à la plus grande joie de Samaël! Il en veut terriblement à sa mère de les avoir abandonné de la sorte, et ce qui est sur, c'est que ces années de galères resteront gravées dans sa mémoire à jamais.. « Burgess-Holmes, Samaël ! » Sam sursauta. Il n'avait tellement pas l'habitude qu'on le nomme ainsi, mais plutôt qu'on le surnomme Sam, qu'il eut du mal à croire que c'était bel et bien lui qu'on appelait. La jolie jeune fille à côté de lui, une blonde de son âge avec qui il avait fait connaissance dans la barque (elle se nommait Wendy, il s'en souvenait!), lui donna un léger coup de coude dans les cottes, accompagné un petit sourire amusé, comme pour dire "Allé, c'est à toi, t'as deux de tension ou quoi?!". Samaël reprit ses esprits, et s'approcha du tabouret en bois comme l'avaient fait ses camarades déjà répartis quelques instants plus tôt. Il s'assit, sous le regard perçant de McGonagall. Elle posa le château miteux sur sa tête. [...] « POUFSOUFFLE! » Cria soudain le Choixpeau, et c'est le sourire aux lèvres que Samaël rejoint ses camardes jaunes de noirs et l'acclamaient en faisant le plus de bruit possible dans la Grande Salle.

C'était le jour J, Sam était particulièrement stressé. Combien de fois dans l'année leur avait-on répété, re-répété et re-re-répété qu'il fallait absolument qu'ils travaillent d'avantage que les années précédentes durant toute la période scolaire afin d'obtenir haut la main leurs examens de fin de cinquième année? On le leur avait baratiné tout au long de l'année, Sam avait fini par comprendre. Cette année scolaire avait surement été la plus dure pour le jeune garçon depuis son entrée à Poudlard, jamais il ne s'était senti aussi stressé, aussi poussé par les professeurs. Ils s'étaient montrés vraiment très exigeants cette année, peut-être même un peu trop, et Sam était content que tout cela se termine une bonne fois pour toute. Même si le niveau allait être d'autant plus élevé en sixième année, Sam savait qu'il allait pouvoir lâcher une ou deux options afin d'alléger son emplois du temps, l'année s'annoncerait ainsi plus « cool ». Il quitta la salle commune des Poufsouffle, accompagné de ses camarades de cinquième année passant eux aussi leurs BUSE aujourd'hui, et ensemble, ils se dirigèrent vers la Grande Salle. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que l'ambiance n'était pas très festive : un silence de mort régnait, on pouvait entendre les mouches voler, ce qui stressa encore plus Sam. A cause de son hyperactivité, il avait très peur de complètement foirer ses examens et de ne pas pouvoir tenir en place, sachant que l'année s'était plutôt bien passée pour lui. Il était assez content de ses résultats, pour dire qu'il était atteint de dyslexie et de troubles de déficit de l'activité. Ses notes tournaient généralement autour du « A » et les professeurs étaient satisfaits de son comportement en cours, bien qu'il soit turbulent par moment. Sam enfouit sa main dans sa poche, et en extirpa un petit bout de parchemin jauni. Il fronça les sourcils, ne se souvenant pas d'avoir mis un papier dans sa poche. Il l'ouvrit, et reconnut aussitôt l'écriture soignée et arrondie de sa petite sœur, Brune, qui avait cette année fait sa rentrée à Poudlard. « Bonne chance frangin ! » Lut-il à voit haute, sous les regards perplexes de ses amis. Il ria. Sam avait toujours été très proche de Brune. Leur passé les avait en quelques sortes beaucoup rapprochés, étant donné qu'ils ont du se débrouiller seuls pendant ces longues années de galère, tandis que leur mère se saouler dans des bistrots et autres lieux peu fréquentables. Ils étaient unis comme deux doigts de la main, mal gré les cinq années de différence d'âge qui les séparait. Le groupe de Poufsouffle arriva devant l'arche en bois que formait la grande porte ouverte de la Grande Salle. Ils entrèrent et se placèrent chacun sur une table individuelle. La Grande Salle avait complètement été réaménagé pour accueillir tous les cinquièmes années, et afin que tous les risques de tricheries soient écartés, les tables étaient séparées d'au moins un mètre cinquante entre elles. Sam s'installa au sixième rang, non loin de ses amis. Il aperçut Wendy, installée sur le devant de la salle, et croisa son regard. Il lui sourit, elle lui rendit ce geste amical, puis tourna la tête. Sam sentit ses joues s'empourprer. Jamais il n'avait ressentit ça pour une fille, c'était.. étrange. Il ne se sentait ni très proche, ni un étranger vis-à-vis de Wendy. Il aimait la taquiner lors des cours communs avec les Serdaigle et la chatouiller par derrière dans la cour de récréation. Ils ne se connaissaient pas vraiment, Sam savait juste d'elle son nom, la nature de son sang, mais il ne connaissait ni son histoire ni ses opinions. Une bonne connaissance. Après quelques instants, le directeur s'avança et entama un court discours. [...] Sam quitta la grande salle, la mine grave. Il n'était pas très content de lui, il était sur d'avoir carrément foiré deux ou trois matières, et de ne pas avoir complètement réussi toutes les autres. C'était assez rageant de voir les autres le sourire aux lèvres, fier de leurs parchemins, contents que tout ce cirque soit enfin fini. « Alors mec, t'as réussi ? » Demanda Louis, un des ami de Sam. Sam se retourna et dessina une grimace sur son visage. « Mouais, bof.. J'ai foiré l'histoire de la magie, l'astronomie et les soins aux créatures magiques. Trop stressé.» Déclara-t-il en ralentissant un peu le pas pour se retrouver au même niveau que son ami. « T'es un stressé de la vie toi de toute façon ! J'suis sûr que ça va le faire ! » S'exclama-t-il, ce qui fit sourire Sam.

Sam avait fait la grasse matinée aujourd'hui, il était environ onze heure lorsqu'il se décida enfin à quitter son lit. Après tout, les vacances, c'est fait pour profiter, non ?! Telle était la seule philosophie du blondinet pendant les vacances d'été. Surtout que ce n'était pas comme s'il avait une nouvelle année à préparer, en effet, les années Poudlard étaient un lointain souvenir désormais pour lui, il avait achevé sa dernière année en Juin ! Il ne lui manquait plus que la réponse envoyée par hiboux pour ses ASPIC et s'il les avait réussi, il pourrait enfin se lancer dans des études magiques supérieures. Il souhaitait s'orienter vers le métier d'Auror, ou dans le pire des cas celui d'Oubliator, même s'il devait avouer qu'il ne serait pas entièrement satisfait s'il ne parvenait pas à intégrer le bureau des Aurors, au ministère. C'était son rêve de gosse, et maintenant qu'il avait l'opportunité de le réaliser, il n'allait surement pas laisser sa place ! Cela faisait déjà deux semaines que les vacances avaient commencé, et Sam avait particulièrement hâte de recevoir la réponse de l'école. En même temps, ça lui faisait assez bizarre de se dire que l'année prochaine, il ne retournerait pas au château, il n'emprunterait pas le Poudlard Express et se rendrait sur la voix 9 3/4 uniquement pour accompagner sa petite sœur, qui allait entrer en quatrième année. C'était tellement étrange pour lui de quitter cette école qui l'avait accueilli pendant sept années entières. Triste, même. Mais il relativisait : il en avait quand même beaucoup profité, il devait laisser sa place désormais. L'équipe de Quidditch allait lui manquer, le professeur de défense allait lui manquer, le sang-froid déroutant du directeur et le regard perçant de McGo' allaient lui manquer aussi. Tout dans le château allait lui manquer, c'était une certitude. Mais il était majeur maintenant, il était un homme, un vrai. C'était l'heure de prendre des responsabilités. Sam se frotta vigoureusement la tête tout en descendant les escaliers menant au rez-de-chaussé de la maison de sa tante. Sam était très proche de sa tante et de son oncle par alliance, qui était lui aussi un sorcier, ce qui expliquait pourquoi sa tante, qui était une parfaite moldue, s'y connaissait si bien en matière de magie. Elle avait accepté d'héberger Brune et Sam et de devenir leur tutrice alors qu'ils allaient être envoyés en orphelinat, étant donné que leur mère, aujourd'hui encore en cure, n'était plus apte à s'occuper d'eux à cause de ses préquentes crises dû à l'alcool. Il arriva dans la cuisine et salua toute sa famille. « Un hiboux et arrivé il y a une heure environ pour toi, Sam. » Déclara Jane, la tante de Sam. Elle lui tendit un parchemin jauni et Sam s'en empara aussitôt, sachant très bien de quoi il s'agissait. Brune fit irruption dans la cuisine alors qu'il lisait à voix haute la lettre envoyée par Poudlard. « Alors, tes ASPIC, ça donne quoi ? J'espère que tu les as mieux réussi que tes BUSE quand même ! » S'exclama-t-elle d'un ton légèrement moqueur, et Sam pouffa en lui donnant un léger coup de poing dans le bras. « T'exagère, je les avais pas si raté que ça, j'avais eu 5 BUSE ! » Répliqua-t-il en reportant son attention sur le parchemin. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. « J'ai obtenu 7 ASPIC ! J'ai juste foiré l'histoire, la divination et.. les potions. » Soupira-t-il en reposant la lettre administrative sur la table en fer. L'histoire, il s'en fichait, il n'en avait guère besoin. La divination, c'était pareil, il savait qu'il n'aurait jamais dû garder cette option après l’obtention de ses BUSE, mais les potions, c'était une autre histoire.. Il avait besoin de cette matière pour devenir Auror, et il avait beaucoup moins de chances d'être accepté s'il n'avait même pas réussi l'épreuve des potions. « J'ai plus aucune chance pour devenir Auror, fait chier. » Continua-t-il sur le même ton lasse. Il en avait marre. Marre de pas être intelligent et de pas aimer les potions. Merde, il loupait la chance de sa vie juste pour un filtre de paix, ou quelque chose comme ça ! Sa tante vint le rassurer en lui posant une main sur l'épaule. « Ne dis pas ça ! Je suis sûre que si tu travailles un peu plus ta potion, tu pourras leur prouver que tu as largement le niveau ! » S'exclama-t-elle en lui adressant un sourire radieux. Brune s'approcha à son tour et l'enlaça. Par Merlin, qu'est-ce qu'il avait de la chance d'avoir une famille formidable !


AND YOU'VE GOT THAT ONE THING
Coucou l'frangin! J'espère que pour toi tout va bien? A Poudlard, en tout cas, tout se passe bien! J'ai toujours des notes aussi excellentes (hé ouais mon gars, t'aurais dû prendre exemple sur moi, t'aurais pas foiré ta potion! Je rigole hein, blondinet!) et sérieux, les profs m'adorent je crois! Avec ma pote, tu sais celle avec qui je me suis disputée il y a une semaine, ça va beaucoup mieux, on s'est retrouvée à une soirée tout c'est arrangé! AH! J'allais oublier! Tu ne devineras jamais ce qui m'est arrivé aujourd'hui! Grosse bataille d'eau dans la cour de récréation, sisi je te jure! Et tu sais pas quoi? Le gars dont je t'avais parlé là, Jules (god, il est encore plus beau quand il a les cheveux mouillé!), ben j'ai beaucoup parlé avec lui.. Mais t'inquiète pas bro', y a rien entre lui et moi, c'est toujours toi le plus important! Bon, je te laisse, je t'envoie une lettre Lundi prochain, bisous.♥ Sam rangea la lettre de sa sœur qu'il venait de recevoir dans un tiroir en secouant la tête, amusé. Décidément, Brune était une vraie folle de la vie, comme elle aimait le dire. Elle était entrée en cinquième année à la rentrée de Septembre, et contrairement à Sam cinq années auparavant, elle ne paraissait pas inquiète pour ses examens de fin d'année pour le moins du monde, au contraire, elle semblait même plutôt confiante, sereine. Il ne restait que deux mois avant la fin de l'année, et la miss préférait s'amuser dehors avec ses amis se lancer de l'eau comme des petits de quatre ans plutôt que de passer son temps à réviser ses cours. Il fallait aussi avouer que Brune avait toujours eu des facilités en matière de magie. Disons qu'elle pouvait manier sa baguette comme une élève de septième année déjà si elle prenait la peine d'apprendre un peu plus ses leçons et de plus réviser le soir. Elle pourrait être un excellente sorcière. Au lieu de ça, elle choisissait l'option de la facilité, de la détente, et elle ne restait que sur ses acquis, qui étaient déjà nombreux pour une jeune fille de son âge. Bien sûr qu'elle allait obtenir ses BUSE, mais peut-être pas autant que ses capacités le lui permette. Enfin, Sam ne se faisait pas de soucis pour elle. Elle était heureuse, elle s'amusait, elle profitait, et c'était tout ce qui comptait. Ils s'envoyaient des lettres ainsi toutes les semaines, car la distance était très dure à supporter pour eux. Ils n'avaient jamais été séparés ainsi, et au début, deux ans auparavant, Brune avait été un peu perdue sans son frère pour l'épauler, à ses côtés. Aujourd'hui, tout allait beaucoup mieux, ils étaient toujours aussi proches, mais il n'empêche que se voir un peu plus souvent ne leur ferait pas de mal. Lorsque Brune a besoin de conseils, elle n'hésite jamais, elle envoie une lettre à son frère qui s'empresse toujours de répondre. C'est toujours le sourire aux lèvres que Sam s'empara d'un parchemin vierge et qu'il attrapa une plume et un pot d'encre noire. Il commença à écrire rapidement, puis, une fois sa lettre achevée, il se dirigea vers la fenêtre où l'attendait encore le hiboux familial, Ludwig. Il accrocha à lettre à sa patte, puis le volatile s'envola au loin, et Sam le regarder aller, en direction de Poudlard.

Sam était aux anges lorsqu'il quitta la bijouterie du centre commercial. Il était sur que Wendy allait apprécié ce magnifique collier en argent pour lequel Sam venait de dépenser une petite fortune. Voilà déjà quelques mois qu'il économisait afin d'offrir ce merveilleux bijoux qu'il avait repéré pour l'anniversaire de Wendy. Ils étaient en couple depuis déjà plus d'un an, et Sam avait tenu à acheter un beau cadeau à son amoureuse pour ses vingt-et-un ans. Ils se connaissaient depuis si longtemps.. Dès le premier regard, en première année, dans la barque menant à la grande porte en bois de l'entrée de la Grande Salle, à Poudlard, Sam avait su qu'il avait complètement craqué pour cette jolie blonde. Bien sûr, par la suite, ils avaient tous deux eu d'autres idylles, plus ou moins longues, parfois même d'un soir pour le jeune homme, mais jamais ils ne s'étaient oubliés, chacun était resté dans le cœur de l'autre, pendant toutes ses années. Ce n'était qu'en fin d'année dernière qu'ils s'étaient avoués leur sentiment, et Sam se souviendrait surement toute sa vie de cette magnifique matinée d'hiver où il lui avait tout déballé, tout avoué. Il transplana jusqu'à l'appartement de sa petite-amie, et ce fut la mère de cette dernière qui lui ouvrit la porte. Elle le salua et l'invita à entrer. Wendy était de dos, assise sur le canapé, et ne semblait pas encore l'avoir remarqué. Il décida alors de lui faire une petite surprise. Doucement, il s'approcha d'elle, en faisant signe au père de Wendy de ne pas lui signaler sa présence, puis, il lui déposa délicatement les mains sur les yeux. « Eum.. » Elle hésita quelques instants, se mordillant légèrement la lèvre inférieure. Sam retira ses mains, et les déposa sur les hanches de la jeune femme. « Joyeux anniversaire Wendy. » Souffla-t-il en serrant un peu son emprise. Elle se retourna et lui adressa un sourire radieux. Elle était si belle quand elle souriait. Elle approcha son visage du sien et lui décrocha un baiser passionné. Puis, il la lâcha, et sortit la petite boite de sa poche. Il lui la tendit. « J'espère que ça te plaira ! » « Il ne fallait pas ! » Répondit-elle aussitôt. Il sourit, et la regarda ouvrir doucement le paquet. Ses yeux pétillèrent lorsqu'elle découvrit le collier en argent. Elle le décrocha et Sam l'aida à l'attacher autour de son cou. « Tu es magnifique. » Déclara-t-il en adressant un sourire à Wendy. « Merci Sam. Je t'aime. » Elle l'embrassa à nouveau. « Je t'aime aussi. »


LET ME GIVE YOUR HEART A BREAK
Sam était sous le choc. Il n'arrivait pas à croire que sa petite-amie lui avait menti. Elle lui faisait gober ses mensonges depuis maintenant plus de trois ans. Ils avaient été si heureux ensemble, si unis, si amoureux. Pourquoi fallait-il qu'elle vienne tout gâcher? Pourquoi ne lui avait-elle tout simplement pas dit la vérité? Depuis tout ce temps.. Sam n'arrivait plus à bouger. Il avait toujours été une personne juste et loyale, jamais il n'aurait osé mentir de la sorte à une des personne qui comptait le plus à ses yeux, il n'aurait jamais osé mentir ainsi à Wendy. C'était si gros, si dur à digérer. Il se prit la tête entre les mains. Il n'était ni triste ni déchiré, pour l'instant, il était en colère. Il bouillonnait. Fou de rage. Quelques mètres seulement le séparait de Wendy. Elle pleurait. Pourquoi pleurait-elle? Elle devrait être fière, elle avait réussi à l’embobiner pendant plus de trois ans, elle battait surement des records. Alors pourquoi pleurait-elle? Sam aurait bien voulu croire que ça faisait parti de la mise en scène, ça aussi, mais elle avait l'air sincère, pour une fois. Non, en réalité, elle avait toujours eu l'air vraie, alors qu'au fond, elle mentait, elle inventait. Elle trahissait. Elle avait abusé de la confiance de Sam, et maintenant, elle payait. Elle ne savait surement pas que désormais, les proches de Sam, les vrais, allaient devoir le ramasser à la petite cuillère. Elle ne savait pas à quel point il l'aimait comme un fou. Elle ne savait pas à quel degrés il pouvait être anéanti, à ce moment là. C'était comme si une brique venait de lui tomber sur la tête. « Sam, je ne l'ai pas voulu, je te le jure.. C'est mon père, il me.. » Il ne la laissa pas finir, et leva sa main pour la faire taire. Il ne voulait plus l'entendre pleurnicher, plus l'entendre remettre la faute sur les autres. Il releva le regard et serra la mâchoire. Il devait surement être carrément flippant comme ça, les yeux rouges de colère, car Wendy eut un mouvement de recul. « Tu devrais avoir honte. » Déclara-t-il simplement d'une voix calme, sérieuse, dénudée de la moindre émotion. Il suffisait que Sam se sépare de son habituel sourire pour qu'on comprenne qu'il était vraiment énervé, déçu, déchiré, lassé. Il tourna les talons et quitta l'appartement qu'il partageait depuis un an déjà avec Wendy, en prenant bien soin de claquer la porte derrière lui.

C'était il y a deux mois, Sam venait d'apprendre que sa petite-amie, Wendy, lui avait menti pendant plus de trois ans de vie commune, en couple, en lui disant qu'elle était du même côté que lui. La réalité, c'était qu'elle était une espionne. Une espionne pour le compte des Mangemorts.

©Maat


Dernière édition par Samaël N. Burgess-Holmes le Mar 16 Avr - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I fly like a Raven !

avatar
I am
Bubble C. Wellington

ㄨ Messages : 94
ㄨ Date d'inscription : 06/03/2013


MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Mer 3 Avr - 19:18

Reeeeeeeeeeebienvenue et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de voir Yeux Coeur Love Câlin 2

Moi je sais qui tu es Cool Rien qu'au prénom j'hésitais entre deux, mais vue qu'une a fais un dc y'a pas longtemps, ça pouvait être que toi ^^ Puis vive les archives de la cb pour confirmer Superman Mdr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Mer 3 Avr - 19:34

Grillée par la première personne. Arrow
Mais t'es ma Bubby, donc bon. Calin

Merci chouchoux! I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Jeu 4 Avr - 13:08

Re-Re-Bienvenue !! Cool Moi aussi je sais qui tu es Wink !! Super un membre de l'ordre Yeux Bon courage pour ta fiche et puis tu sais où trouver le staff si tu as des questions xD
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Jeu 4 Avr - 17:08

Citation :
prénom : God
Mouahahaa j'adoreeeeee Charlie

Bonne continuation pour ta fichounette ♥️
Revenir en haut Aller en bas

♦♦Fondatrice de WIZ♦♦Queen C.

avatar
I am
Charlotte M. Berrywell

ㄨ Messages : 1229
ㄨ Date d'inscription : 14/09/2010
ㄨ Age : 24
ㄨ Localisation : Dans la Salle commune des Serpentards, comme bien souvent.


Histoire
Age du personnage: 17 ans.
Liens:

MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Ven 5 Avr - 0:05

RE-RE-BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUE Charlie Love Love

Moi je sais qui t'es, six mois que tu m'en parles Mdr Mdr

Brefouille, hâte de voir ce qu'il va donner ce p'tit gars (a) Coeur Loving

_________________

   - I would rather go to any extreme than suffer anything that is unworthy of my reputation, or of that of my crown. -
Revenir en haut Aller en bas
http://wizards-in-hogwarts.forumactif.com

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Ven 5 Avr - 0:32

Bienvenue, seule touriste qui n'a rien captee et qui cherche encore a savoir qui tu es Sad
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Sam 6 Avr - 9:02

Merci à tous! Coeur
Chachou', j'avoue, ça fait quand même 6 mois que j'en parle de ce troisième compte! Mdr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Ven 3 Mai - 13:08

Avalon, t'inquiète pas, tu finiras bien par comprendre qui je suis. Classe
Sinon les admins, j'ai terminé ma fiche. Coeur
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Ven 3 Mai - 13:18

Je file la lire Yeux
Revenir en haut Aller en bas

✲ YOUR LOVE IS DEADLY

avatar
I am
Roksana T. Leskova

ㄨ Messages : 1024
ㄨ Date d'inscription : 11/08/2011


Histoire
Age du personnage: 17ans
Liens:

MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Ven 3 Mai - 17:57

Pour ta fiche je t'ai pas oublier et elle me parait parfaite donc je vais chercher le choixpeau ^^

Par contre j'ai une question con qui me trotte ton gif dans ton profil c'est pas Nina et Ian dessus ? Hem J'ai l'impression de l'avoir déja vu quelque part Green


_________________
Im breaking free from these memories
Revenir en haut Aller en bas


avatar
I am
Choixpeau Magique

ㄨ Messages : 351
ㄨ Date d'inscription : 07/05/2011


MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE Ven 3 Mai - 18:00

image 550*350
Bienvenue !

    Bravo tu es validé chez les Ordre du Phénix !
    Tu peux désormais réserver ton avatar, ouvrir une fiche de liens pour te faire plein d'amis, écrire une bible de RP pour ne pas perdre le fil de tes histoires. Et ouvrir une boîte aux lettres ou ton compte Parchemess pour rester en contact. Tu peux aussi consulter les clubs &options pour t'inscrire. Et pourquoi pas jeter un coup d'oeil aux équipes de Quidditch ?
    Viens nous présenter qui se cache derrière l'ordinateur. N'oublie pas de jouer et de flooder pour rencontrer les autres membres ! Vérifie régulièrement les évènements pour être au courant des dernières nouvelles.
    Si tu as des questions, adresse toi à Charlotte M. Berrywell, B. Keelyn Caffrey, Josh I. Sullivan, Noah Z.-Eytàn Brown, Helen-Drizzle E. Brown ou Séraphina C. Black !
    Amuses toi bien parmi nous !

_________________

    Maintenant le Choixpeau Magique est là et vous connaissez le résultat:Je vous répartis dans les quatr'maisons puisque l'on m'a confié cette mission.Mais cette année je vais vous en dire plus long, ouvrez bien vos oreilles à ma chansonVoyez les dangers, lisez les présages que nous montrent l'histoire et ses ravages.Car notre Poudlard est en grand péril devant des forces puissantes et hostiles.Et nous devons tous nous unir en elle pour échapper à la chute mortelleSoyez avertis et prenez conscience



Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE

Revenir en haut Aller en bas

(SBH) + I LOVE THE WAY YOU LIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts, magic castle of wizards :: Désolé tu es un cracmol...-