AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

I roar like a Lion !

avatar
I am
James S. Potter

ㄨ Messages : 199
ㄨ Date d'inscription : 07/07/2012


MessageSujet: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 7 Juil - 1:28



James Sirius Potter


Mon fils

« Let's introduce yourself »





feat. Gaspard Sexy Ulliel.


    ▲Nom et prénoms: James Sirius Potter
    ▲Age : 16 ans
    ▲Date et lieu de naissance : 25 Juin 2005
    ▲Année : 6ème année à Gryffondor.
    ▲Camp : Ordre du Phénix.
    ▲Patronus : un Labrador.
    ▲Baguette : 32 cm, ancienne mais toujours souple, en bois d'Orme et coeur de Dragon, parfaite pour la Métamorphose avancée. Son gravées dessus quelques Runes qu'il n'a jamais pris la peine de déchiffrer, le flemmard.
    ▲Particularités : S'entraîne pour devenir animagi, et puis Fourchelangue
    ▲Code du règlement : Validé par Josh le beau gosse








Histoire de votre personnage.


« Allez, maman, raconte-nous une de tes aventures ! »

Les Potter étaient allongés sur la plage, et avaient pour interdiction de sortir d’en dessous des parasols tant qu’il n’était pas quatorze heures passées. Il semblait évident que Lily Luna Potter s’ennuyait à mourir. Le Soleil, et même sur les plages de galets du Sud de l’Angleterre, tapait très fort en été, et même les moldus (surtout eux, d’ailleurs), disaient que c’était très dangereux pour la peau, alors il était hors de question que James, Albus et Lily s’expose avant l’heure minimale. De toute façon, Ginny Weasley-Potter était accro à ses enfants, et certainement surprotectrice, alors ils ne risquaient pas de prendre le moindre coup de soleil.

« Nos aventures, quel grand mot ! On peut vous parler … De la chambre des secrets ? »

Ginny lança un regard complice à son mari, le fameux Harry Potter. Il lui avait sauvé la vie. Ca les avait liés à jamais. Quelle belle histoire. Lui avait un grand sourire aux lèvres, il était heureux, ça se voyait. Un des enfants, par contre, avait plutôt l’air de s’ennuyer. Il était mal assis sur les galets, un bob vissé sur le crâne par obligation, et tentait de garder un peu de dignité en cachant ses yeux bleus de ses lunettes ray-ban fumées. James Potter avait une irrésistible envie de fumer une cigarette, sa jambe gauche tremblait, et il ne put s’empêcher de lancer, laconique :

« Ah non, merci, pas cette histoire gnan-gnan qu’on a entendu cent fois ! Vous voulez pas plutôt, je ne sais pas, nous raconter votre première fois, par exemple, on s’ennuierait moins ! »

L’attitude insolente et désinvolte qu’adoptait l’aîné de la progéniture Potter-Weasley était compréhensible, en réalité. Il était nerveux, car le lendemain allait arriver dans la propriété familiale par hibou recommandé le résultat de ses BUSE. Les Weasley-Granger avaient d’ailleurs été invités exprès pour l’occasion à déjeuner à la maison, ce qui gênait au plus haut point l’adolescent. Et s’il avait foiré ? Et si ses résultats étaient médiocres ? Et s’il n’obtenait pas d’assez bonnes notes pour pouvoir poursuivre des études pour devenir auror ? Qu’allaient dire ses parents ? Oh certainement, sa mère allait dire « Mais mon chéri, plein de portes te sont toujours ouvertes ! », et Oncle Ron allait dire « Et puis tu sais, le métier d’auror, c’est crevant franchement, regarde la tête de ton père ! » etc etc, en résumé uniquement des choses qui allaient tout faire sauf remonter le moral du garçon.

« Al, tu viens piquer une tête avec moi ? Ou tu ne veux pas désobéir à Mamounette chérie ? »

Les taquineries entre Albus et James étaient fréquentes. Non. Rectification : James taquinait très souvent son petit frère Albus. Le bro’ si parfait qui ressemblait tant à papounet … « Oh ben dit donc, t’as les même yeux que ton père, et puis, j’ai appris que toi aussi, le Choixpeau avait hésité entre Gryffondor et Serpentard, et puis, toi aussi t’es super doué en Quidditch … » et blablabla. James ne supportait pas cela. C’était lui, l’aîné, qui devait recevoir les attentions.

« James. Ca suffit. Obéit à ta mère et reste assis. »

Harry Potter s’était exprimé en fourchelangue, et James savait pertinemment ce que ça voulait dire. Aucune désobéissance possible. Il s’était levé quelque secondes auparavant, et se rassit rapidement, et rajusta son chapeau sur sa tête. Son père s’énervait rarement, mais James savait qu’il ne fallait pas le pousser trop loin. L’insolence n’était que très peu tolérée, et surtout pas en prenant victime son frère ou pire, sa mère. Ginny, un sourire bienveillant aux lèvres, entama alors une histoire :

« Votre père est trop téméraire. A Poudlard, et même toujours maintenant, il n’écoutait que très rarement les conseils des autres et se fiait presque uniquement à son instinct. En somme, un vrai Gryffondor. La plupart du temps, ça marchait très bien pour lui. Mais une fois, ça a foiré. Il a trouvé un bouquin. Lu une formule dont la légende était « pour les ennemis ». Evidemment, curieux comme il est, dès qu’il a croisé la route d’un potentiel ennemi, en la personne de ce pauvre Drago Malfoy, il l’a essayé. Ça n’a pas raté. Le Serpentard a failli mourir, et Harry s’est pris des semaines de retenues chez Severus Rogue, qui tombaient bizarrement toujours pendant les entraînements de Quidditch. J’ai dû le remplacer pour la finale de la coupe, contre Serdaigle. A cette époque-là, je sortais d’une relation avec Dean Thomas, et bien que votre père fût sans arrêt dans mes pensées, et moi dans les siennes, on ne sortait pas encore ensemble. »

Ginny, malgré tout, savait que ses enfants n’étaient plus si jeunes et innocents qu’avant. Quinze, treize, onze ans, ils commençaient à comprendre ce que c’était que l’Amour, et qu’ils n’étaient pas arrivés sur Terre par la volonté d’un Cigogne ou même de Morgane.

« C’était horrible. Ma frustration, ce jour-là, avait atteint un sommet impressionnant. La fille dont j’étais amoureux jouait à ma place contre l’équipe où jouait mon ex-petite amie, en présence de tout Poudlard, sauf Rogue et moi. Quand je suis arrivé devant le tableau de la grosse Dame, elle m’a offert un air désespérément neutre. Je n’avais AUCUNE idée de qui avait gagné la coupe. Et puis je suis rentré. C’est comme si la salle commune allait exploser. Tout le monde hurlait. Et puis, j’ai vu votre mère. Au milieu de 150 personnes, je l’ai embrassé. C’était fabuleux. »

Les enfants Potter-Weasley n’avaient jamais entendu cette histoire, et pourtant, ils en avaient entendu. James était en train de se dire que pour une fois, ses parents avaient laissé leur pruderie de côté, quand justement, ils s’embrassèrent. Ils étaient heureux, ça se voyait. James voulait trouver une moitié avec qui il pourrait vivre ça. Des fabuleuses aventures qu’il raconterait à ses enfants, et un amour qui durerait longtemps. Mais pour l’instant, il avait d’autres préoccupations, comme par exemple entretenir sa place au sein de la hiérarchie de Poudlard, au sommet en réalité. C’était difficile, d’exister en tant qu’autre chose que fils de Harry Potter et Ginny Weasley, neveu de Ron Weasley et Hermione Granger, les sauveurs du monde Magique. Il avait petit à petit réussi à se faire sa place au sein du château, et il ne comptait pas la perdre.

« Maman, c’est vrai que t’es allée au Bal de Noël avec Neville Longdubat ? »

James tourna rapidement la tête vers sa mère. Quoi ?! Ginevra Weasley, si belle et élégante, sa mère quoi, avec ce bouffon de prof de botanique, certes lui aussi décoré comme sauveur du monde magique, m’enfin, par principe quoi ! Il avait le visage rond comme une Lune, il était maladroit (et danser avec lui ne devait vraiment pas être commode), il avait les jambes qui faisaient les trois quarts de son corps, et même s’il avait décapité Nagini, détruisant le dernier Horcruxe du plus grand Mage Noir de tous les temps, et même si c’était un très bon ami de la famille, c’était quand même … Un prof de Botanique quoi …

Quand James s’engageait dans quelque chose, il y allait à fond, toujours, il était comme ça, et ceci valait aussi pour les cours. En bon descendant de James Potter, sa matière favorite était la métamorphose. Tout comme ses parents, il excellait en Défense contre les Forces du Mal. L’année passée, il avait lancé un trafic de potions de son propre cru, ce qui lui avait déjà permis de gagner pas mal de Gallions. Contrairement à la majorité des élèves de Poudlard, le Professeur Binns n’ennuyait pas tant que ça le jeune homme, et il se débrouillait pour ne pas s’endormir à tous les cours. Sa mère avait toujours mis un point d’honneur sur l’apprentissage des sortilèges, indispensables selon elle dans la vie d’un sorcier. Sa tante, Hermione Granger-Weasley, lui avait transmis le goût des Runes et de la vieille magie (à défaut de pouvoir tester la Magie Noire, qui avait dans un sens toujours attiré James). Il avait certes arrêté la Divination, mais ce n’était que pour mieux s’investir en Astronomie (et pouvoir ensuite draguer les filles en les emmenant dîner à la belle étoile). En vieil ami de la famille, et tout comme son père, il s’était toujours donné à fond dans les cours de Rubeus Hagrid, les Soins aux créatures Magiques. La Botanique, bien qu’enseignée par un homme d’apparence un peu ridicule qui avait dansé avec sa mère à un bal, lui était indispensable pour ses potions. Après ça, comment eut-il s’inquiéter du résultat de ses BUSE, alors ?! James était comme ça, voilà tout. Effrayer de ne pas y arriver, de ne pas faire bien, mieux que son père, sa mère, son petit frère, même. Tous ses amis l’admiraient beaucoup pour cela, pour sa manière d’arriver à exceller (ou presque) en cours, pour réussir à trouver du temps pour mener son équipe de Quidditch au sommet, et pour, bien sûr, entretenir sa popularité.

Oh oui, James avait beaucoup d’amis, ce qui entraînait quelques « ennemis », ou en tous cas personnes jalouses de son statut. Ça avait commencé très tôt. Beaucoup de personnes lui avaient tourné autour tout d’abord parce qu’il était le premier descendant des héros les plus célèbres du Mondes Magique à aller à Poudlard. Sur son passage, il entendait des « Oooooh, regardez, c’est James Potter Junior ». Les filles tombaient comme des mouches, admirant les yeux bleus qu’il tenait de son grand-père maternel, son air ténébreux, sa grandeur, les muscles de ses bras ou de ses mollets qu’il entretenait par ses séances intensives de Quidditch. Elles avaient toutes envies d’embrasser ses lèvres rouges et douces, de s’enfouir dans son torse ciselé par des abdominaux entre lesquels on pouvait facilement sniffer de la drogue moldue (bien que personne ne l’aie jamais fait). Pour de bonne ou de mauvaises raison, la majorité de Poudlard voulait être amis avec James, et ça ne lui déplaisait pas tant que ça. Il avait rencontré grâce à cela ses amis, ses vrais amis, ses différents amours (pas aussi nombreux qu’on pourrait le penser), et il avait rencontré mille personnes.

Il n’était pas le seul à être issu d’une famille fameuse. Une … amie à lui, par exemple, était fille des créateurs des entreprises Sotherby. Elle le comprenait, c’était agréable de pouvoir parler à quelqu’un de ça. Parce que la plupart des gens ne comprenaient pas que c’était rarement apprécié d’être nommé H24 « fils de/fille de… ». Amanda, même si ses parents n’étaient pas Harry et Ginny Potter, comprenait James, et ils rigolaient bien ensemble, étaient assis à côtés en cours. James aimait bien voir le regard jaloux des filles sur cette relation. Se passerait-il un jour quelque chose entre Amanda Sotherby et lui ? Certainement pas, elle n’était pas du tout son genre … Ou si

Il ressemblait beaucoup à son frère, James. Les mêmes cheveux sombres et ébouriffés (merci papa), le même teint pâle (merci maman), le même don pour le Quidditch, et pour le Fourchelangue. Leur différence commençait à la couleur de leurs iris. Un les avait bleus, l’autre verts. L’un ressemblait seulement à son père, l’autre en était le portrait craché. Oh, les deux frères s’aimaient plus que tout au fond, mais pas en apparence, pas du côté de James en tous cas. Les taquineries, moqueries et provocations allaient de bon train, c’était sa manière à lui de s’individualiser.

Citation :
RESULTATS DES BUSE DE MONSIEUR JAMES SIRIUS POTTER, GRYFFONDOR

Défense contre les Forces du Mal : O
Métamorphose : O
Sortilèges : O
Potions : O
Histoire de la Magie : EE
Botanique : A
Soins aux Créatures Magiques : A
Astrologie : EE
Runes : EE
« Bravo, mon fils »

Il y avait du monde chez les Weasley-Granger ce jour là. Il y avait les grands parents, les parents et les enfants. Il y avait des sorciers et des moldus, les grands parents maternels d'Hugo et Rose avaient en effet aussi voulus être de la partie. Il y avait même des amis de la famille, Neville et ses enfants ainsi que Luna et les siens. Ils devaient y avoir une bonne trentaine de personnes qui fêtaient des résultats de BUSE, l'installation de Teddy et Victoire dans leur premier "chez eux", et le premier revenu d'un autre rejeton qui venait de passer ses ASPIC. La maison était emplie de fierté, de toute part. Même James, bien qu'il hésitait un peu à le montrer, s'amusait bien. Il y avait tous ses cousins, et il passait toujours des bons moments avec eux. Ils se connaissaient très bien, c'était une famille très liée sans "vilain petit canard", sans grande tante secrètement copine/admiratrice de Bellatrix Black. Quoi que, même si elle cachait bien son jeu, la petite Rosie Weasley n'était pas si Gryffone que ça, au vu de ses fréquentations très... Malfoyennes... M'enfin chut, c'était un secret, et James s'en fichait, du moment qu'il pouvait toujours se moquer de ses manies de fille à papa pourrie gâtée.

Comme toujours, les plus jeunes s'étaient retrouvés dans le jardin. Ils avaient entre 14 et 17 ans, et en dehors de Poudlard, ils s'entendaient tous comme cul et chemise. Ils faisaient des parties de lance-gnomes géantes, des match Quidditch qui duraient des heures. Ils s'amusaient comme des fous, riaient pendant des heures, devaient être appelé quinze fois pour enfin daigner aller déjeuner ou dîner. Ce jour là, le Quidditch avait été particulièrement bien joué. Albus, James, Rose, Louis, Robin, Molly et Dominique d'un côté, Lily, Fred, Hugo, Lucy, Alice, Lorcan et Lysander de l'autre. Bien qu'ils n'aient pas tous le même niveau, que personne ne voulait être batteur ou troisième poursuiveurs, ça avait été génial, et ça s'était même terminé par Harry, Ron, Ginny, George et encore d'autres qui étaient montés sur leur balais pour aller sauver leur progéniture en tant que troisième Attrapeur, cinquième Batteur, quatrième Gardien ou huitième Poursuiveur. Le Vif avait été attrapé une bonne dizaine de fois, en même temps avec un Harry Potter c'était presque obligé, mais qui s'en préoccupait ? Comme toujours, l'important était de s'amuser le plus longtemps possible, même à 12 par équipe. On ne comptait même plus les points, on entendait de toutes façons plus rien sous les cris des différents membres de l'équipe additionnés à ceux des supporters.

Ça faisait longtemps que James n'avait pas autant rit. Avec son père et son frère, ils s'étaient alliés pour faire mille et une stratégies contre l'équipe de sa mère et sa sœur, toujours bien sur dans un fairplay sportif sans limite. Ils avaient tous été élevés ainsi. La famille avant tout, le respect mutuel, même entre cousins très éloignés.
Comme d'habitude ils étaient allé dîner morts de faim et explosés de fatigue. Ils avaient mangés de la nourriture sorcière assortie de Coca Cola fraîchement sorti des millions de Sacs de Cadeaux de Papi et Mamie Granger, qui savaient exactement ce qui plaisait aux petits enfants (les boissons pétillantes moldues en tête de file), ils s'étaient racontés leur différentes vacances, les papas avaient parlé des problèmes de boulot, les mamans de leur hâte de revoir les collègues, et les enfants de leur envie d'en apprendre toujours plus.

James et Albus n'avaient pas autant parlé depuis un bout de temps. Ils s'étaient éloignés l'année passée, ne se retrouvant que sur le terrain de Quidditch, ce qui était fort dommage. Ils étaient très semblables, en réalité, James prenait juste un mesquin plaisir à embêter son petit frère, même plus qu'avec sa petite sœur. Ce soir-là, ils s'étaient retrouvés comme six en arrière, quand ils se moquaient ensemble de leur mère et de sa manie de toujours boire du jus de Citrouille dans un verre en cristal, ils avaient chuchotés sur Teddy et Victoire "les amoureux" qui se faisaient du pied sous la table, ils avaient lancés des boulettes de pain sur leurs petites cousines qui parlaient de choses chiantes de filles etc. Ils s'étaient amusés comme des frères.

Le dîner s'était terminé tard, certain étaient rentrés, d'autres trop pompettes étaient restés dormir. Au final, il restait les Potter, les Lovegood et les Longdubat. La vieille team. Tandis que le mari de Luna et la femme de Neville étaient allés coucher les plus jeunes, les autres adultes s'étaient retrouvés dans le salon, à se remémorer le "bon vieux temps", parfois pas si bon que ça d'ailleurs.James et Albus, tels de vrais espions, avaient vu leur père tenir par la main Hermione et Luna, tandis qu'elles tenaient par la main Ron et Neville, qui eux tenaient la main de Ginny, de manière à ce que ça fasse un beau cercle de vieux amis qui avaient vécus et vivraient tout ensemble.

James, allongé dans son lit regardait son petit frère et sa petite sœur dormir. Jeunesse encore insouciante, hein. Et pourtant, 'Bus n'avait qu'un an de différence avec lui, et Lil' deux. Et pourtant, James se sentait tellement plus vieux, tellement grand frère. Il veillerai toujours sur eux, à jamais, c'était son rôle, et c'était instinctif, son père n'avait jamais eu à lui dire « veille sur Albus et Lily », il l'avait toujours fait de son plein gré. Ça avait commencé très tôt, d'ailleurs. Il n'avait jamais été jaloux de l'arrivée de nouveaux enfants dans la famille, et de toute façon il était trop jeune pour s'en souvenir. Mais à quatre ans, il était déjà très fier de parler de son bro' et de sa sis', valeureux représentants de la prochaine génération des Potter, il coiffait les cheveux de sa sœur pour que tous les garçons la trouvent jolie et il s'empressait de leur cracher dessus s'ils s'approchaient trop près d'elle, il enseignaient les bases du Quidditch à son frère alors qu'il venait lui même de les apprendre, bref, l'entente entre les trois était parfaite.

D'ailleurs, James se remémora d'un épisode qui ne faisait que confirmer et renforcer cette merveilleuse et indestructible entente. Les trois enfants, âgés de 7, 6 et 5 ans s’amusaient dans le jardin de la propriété de leurs grands parents maternels, près du lac. Ils remarquèrent vite l’étrange cheval à moitié immergé qui les regardait d’un œil qu’il devait vouloir discret. Il était verdâtre, presque écaillé, et ses crins étaient en réalités des roseaux. James n’aimait pas trop ça, mais Albus et Lily semblaient particulièrement intrigués. Ils s’approchaient à pas feutrés, tandis que leur frère leur disait de revenir, que maintenant, il fallait rentrer à la maison. Il avait un très mauvais pressentiment. Mille fois, sa mère lui avait dit qu’il ne fallait pas s’approcher des animaux qu’il ne connaissait pas, en particulier s’ils avaient une apparence monstrueuse. Ses cadets n’avaient pas semblé vouloir entendre cette recommandation, et tandis que James leur criait encore plus fort de s’éloigner une bonne fois pour toute de la berge, l’impensable se produit. Le cheval sembla changer d’apparence, se transformant plus en lézard géant qu’autre chose, ses yeux rougirent, et il s’élança vers les deux plus jeunes Potter, la gueule grand ouverte, semblant près à ne faire qu’une bouchée d’eux. James, prit d'un élan de courage, fonça droit vers le monstres, les deux mains devant lui et les yeux grands ouverts, se sentant prêt à faire n'importe quoi pour les sauver. Et à nouveau, quelque chose d'incroyable, du moins si on n'avait pas de sorciers dans la famille, se produit. De ses deux petites mains d'enfant jaillirent une multitude de rayons rouges et oranges,ces plantant droit dans le poitrail du monstre, sans qu'il aie nulle besoin de viser. Bientôt, comme brûlé, la bête reculait, et retournait au fond des eaux troubles du lac, laissant les deux plus jeunes Potter sains et saufs, et le plus grand comme vidé de toute son énergie, mais fier de les avoirs sauvé. Ce fut la première fois, et pas des moindres, que James utilisa ses pouvoirs, et la manières dont ils s'étaient déclenchés n'indiquaient qu'une seule maison où aller une fois à Poudlard : Gryffondor. Sa témérité, son courage, son extrême fierté n'indiquait que cette maison, malgré sa capacité innée à parler la langue de Salazar Serpentard, ou son désir d'être différent d'être son père, illustre élève de la maison des Lions.


Physique et caractère.


  • James avait beaucoup changé depuis qu'il était gosse. Il n'avait plus cette mignonne bouille d'enfant, mais plutôt un visage d'adolescent presque adulte, une barbe noire pas rasée depuis trois jours sur ses joues, sa lèvre supérieure et son menton, un sourire un peu arrogant, en tous les cas farceur, séducteur, des yeux a la fois joueurs et impressionnants, car d'un bleu dans lequel on pouvait se noyer (merci Grand-père Weasley). Ses cheveux n'étaient plus sagement coiffés par sa mère, mais savamment ébouriffés par ses soins, soit coupés très cours, soit mi-long, encadrant son visage un peu dur. Il était grand, 1m85, doté d'une force, d'une carrure et d'une musculature entretenue par des heures de Quidditch hebdomadaires. Il portait à l'annulaire droit une grosse et tres ancienne bague en argent massif qu'il avait acheté sur un marché aux puces londonien, moldu, à laquelle il tenait énormément. Elle était frappée d'armoiries princières qui représentaient un lion couronné, et ne le quittait jamais. Dans sa papeterie du parfait sorcier, il avait aussi un sac-cartable en cuir vieilli qui avait appartenu à son père, dans lequel il fourrait ses bouquins, la carte du Maraudeur (quand ce n'était pas son frère ou sa sœur qui l'avait) et la plupart du temps la cape d'invisibilité (pareil, quand ce n'était pas un membre de la fratrie qui la tenait en otage), sa plume de cygne noir, son encre d'un noir de jais et ses différents parchemins, il gardait en permanence sa baguette en bois d'Orme sur lui, adorait s'en servir pour tout et rien, si bien qu'il se sentait réellement dépaysé quand il rentrait chez lui pour les vacances et qu'il n'avait pas le droit d'utiliser la magie. Il était équipé, comme son frère, du Nimbus 2018, qui lui convenait pire sur convenablement

    Niveau vestimentaire, son principal accessoire était un foulard rouge et or, qu'il utilisait le week-end, quand l'uniforme et la cravate n'étaient pas obligatoires, qu'il avait chiné dans un souk égyptien (sa mère adorait ce pays depuis qu'elle y était allée quand elle avait onze ans avec toute sa famille), qui était en réalité plus bordeaux avec des motifs (des petits sphinx) dorés qu'autre chose, mais il le portait le plus souvent possible, autour de son poignet, de son cou, de sa cheville même, l'été, ou au fond de sa poche, les jours d'examen (superstition, quand tu nous tiens). Sinon, son style vestimentaire était très diversifiait et changeait en fonction de son humeur, de la saison etc. Généralement, il portait une chemise en lin, ou en imitation jean (donc assortie à ses yeux), lâchement rentrée dans un pantalon délavé par le temps, ou encore un pull ras-le-coup rouge duquel il laissait dépasser le col d'une chemise noire, ou alors un t-shirt qui mettait en valeurs les muscles de ses bras, de son torse et du haut de son dos. L'hiver, il portait différentes capes, mais aussi des manteaux qui s'arrêtaient à la mi-cuisse. Son frère et lui faisaient la même pointure de chaussures, ils se les échangeaient donc en permanence, en fonction des occasions. L'été, sa garde robe se remplissait de shorts qu'il avait lui-même découpé, de t-shirt en col V ou rond, légers. Il avait une paire de lunettes de soleil moldue aussi, dont il ne se séparait jamais de tout le mois de juillet.
    Il avait des simples lunettes de vue aussi, merci papa. Mais comme sa famille ne détestait pas les moldus, il était un jour allé voir un de leur médecins, un ophtalmologiste, qui lui avait diagnostiqué une myopie génétique et prescrit des lentilles, qu'il portait presque quotidiennement, ainsi, il ne portait ses lunettes que très rarement.

    James était aussi un fumeur exceptionnel. Était-ce pour le "style" ? Certainement un peu. Mais c'était un garçon aussi très nerveux, qui petite faisait beaucoup de cauchemars. Malgré tout, il faisait tout pour ne pas le paraitre. Vu de dehors, il était l'insouciance incarnée, le parfait modèle gryffondorien : courageux, téméraire,extrêmement populaire, un peu trop vantard et au dessus des règles, m'enfin. Seuls ses vrais amis, et il n'y en avait pas tant que ça, savait qui il était réellement, en plus de ce garçon digne successeur de son père. Il était perfectionniste, plutôt mauvais joueur (excepté au Quidditch où son maître mot était : fair-play) et surtout, par dessus tout, il s'en demandait beaucoup. Il voulait être le meilleur, partout, et Merlin savait que ce n'était pas tâche facile. Pourquoi ? Il ne le savait pas, il le voulait, c'est tout. Certainement y'avait-il une envie de démarcation. Il ne voulait ni être assimilé à son père, ni à sa mère, ni à son oncle, ni à sa tante. Il voulait seulement être lui.



Codes par Phantasmagoria sur PRD




Dernière édition par James S. Potter le Mer 19 Sep - 18:16, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 7 Juil - 12:36

Biiiienvenue Bee Bonne chance pour ta fiche ! Et puis si t'as des questions, ma boîte à mp est ouverte Héros Tu me réserves un lien bien sûr beau brun Yeux

(Gaspaaaaaaard Love Ok je sors )
Revenir en haut Aller en bas

I roar like a Lion !

avatar
I am
James S. Potter

ㄨ Messages : 199
ㄨ Date d'inscription : 07/07/2012


MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 7 Juil - 14:05

Merciii ♥️

Tu es qui, sur quartier latin ? Enfin, j'veux dire, j'ai un peu aidé à la construction du forum via PRD, parce que j'habite Paris, donc j'ai indiqué à une administratrice les différents quartiers Razz Et je suis sur We See All aussi Razz
Revenir en haut Aller en bas

♦♦Fondatrice de WIZ♦♦Queen C.

avatar
I am
Charlotte M. Berrywell

ㄨ Messages : 1229
ㄨ Date d'inscription : 14/09/2010
ㄨ Age : 24
ㄨ Localisation : Dans la Salle commune des Serpentards, comme bien souvent.


Histoire
Age du personnage: 17 ans.
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 7 Juil - 16:35

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue Yeux ♥️

Moi aussi je veux le méga lien de la mort qui tue, non mais oh y'a pas que Josh ici Hum

MP moi si tu as un souci ou n'importe quoi Yeux Love

_________________

   - I would rather go to any extreme than suffer anything that is unworthy of my reputation, or of that of my crown. -
Revenir en haut Aller en bas
http://wizards-in-hogwarts.forumactif.com

I roar like a Lion !

avatar
I am
Amanda G. Sotherby

ㄨ Messages : 369
ㄨ Date d'inscription : 15/09/2010


Histoire
Age du personnage: 16 bougies.
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 7 Juil - 17:30

Bienvenue mon amour Love ♥️ Enfin non, bienvenue au connard qui m'a abandonnée après avoir couché avec moi Hum

Finis vite ta fiche, qu'on puisse rp! J'te préviens, je vais plus te lâcher ♥️ Love Yeux
Revenir en haut Aller en bas

I roar like a Lion !

avatar
I am
James S. Potter

ㄨ Messages : 199
ㄨ Date d'inscription : 07/07/2012


MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 7 Juil - 17:41

Tsss, comme si avant, tu m'avais lâchée Razz Je suis déjà habitué ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Lun 9 Juil - 11:16

Bienvenue cousin^^

Bonne chance pour ta fiche...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Lun 9 Juil - 23:05

Bienvenue cousin!!! Calin Charlie :séraphina: Gnii
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Mer 11 Juil - 10:22

J'ai validé ton code ! Super début de code et super signature Wink !
Revenir en haut Aller en bas

Close your eyes and I'll kiss you

avatar
I am
Charlie A. Wellington

ㄨ Messages : 309
ㄨ Date d'inscription : 28/12/2011


Histoire
Age du personnage: 17 ans
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Dim 15 Juil - 16:26

Bon, ben Charlie te déteste déjà à cause de ce que tu as fait à Amanda puisque c'est sa meilleure amie Hum .
Sinon, BIENVENUUUUUUUUUUUE Charlie !
Revenir en haut Aller en bas

I roar like a Lion !

avatar
I am
Amanda G. Sotherby

ㄨ Messages : 369
ㄨ Date d'inscription : 15/09/2010


Histoire
Age du personnage: 16 bougies.
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Mer 18 Juil - 16:00

Haha, t'es toujours là pour me protéger ♥️

D'ailleurs, il faut que je file répondre à notre rp ! :séraphina: Mimi
Revenir en haut Aller en bas

✲ YOUR LOVE IS DEADLY

avatar
I am
Roksana T. Leskova

ㄨ Messages : 1024
ㄨ Date d'inscription : 11/08/2011


Histoire
Age du personnage: 17ans
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 21 Juil - 22:37

BIENVENUE EN RETARD BEL APOLLON Charlie

_________________
Im breaking free from these memories
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Sam 8 Sep - 23:29

Oh lala, ce gars est tellement... il n'y a pas de mots pour le décrire! xD J'aime bien que tu aies utilisé cette merveilleuse citation de l'homme de ma vie (dommage, il est mort! ><) c'est vrai que ça sied bien à ton personnage! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

I roar like a Lion !

avatar
I am
James S. Potter

ㄨ Messages : 199
ㄨ Date d'inscription : 07/07/2012


MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Mer 19 Sep - 18:17

Et voilaaaaa ! Je crois avoir (enfin) fini ma fiche (la plus longue que j'ai jamais écrite) Séra
Revenir en haut Aller en bas

♦♦Fondatrice de WIZ♦♦Queen C.

avatar
I am
Charlotte M. Berrywell

ㄨ Messages : 1229
ㄨ Date d'inscription : 14/09/2010
ㄨ Age : 24
ㄨ Localisation : Dans la Salle commune des Serpentards, comme bien souvent.


Histoire
Age du personnage: 17 ans.
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Mer 19 Sep - 20:12

Elle est magnifique Yeux

Le Choixpeau passe te valider Pompom

_________________

   - I would rather go to any extreme than suffer anything that is unworthy of my reputation, or of that of my crown. -
Revenir en haut Aller en bas
http://wizards-in-hogwarts.forumactif.com


avatar
I am
Choixpeau Magique

ㄨ Messages : 351
ㄨ Date d'inscription : 07/05/2011


MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Mer 19 Sep - 20:16

image 550*350
Bienvenue !


_________________

    Maintenant le Choixpeau Magique est là et vous connaissez le résultat:Je vous répartis dans les quatr'maisons puisque l'on m'a confié cette mission.Mais cette année je vais vous en dire plus long, ouvrez bien vos oreilles à ma chansonVoyez les dangers, lisez les présages que nous montrent l'histoire et ses ravages.Car notre Poudlard est en grand péril devant des forces puissantes et hostiles.Et nous devons tous nous unir en elle pour échapper à la chute mortelleSoyez avertis et prenez conscience



Revenir en haut Aller en bas

I roar like a Lion !

avatar
I am
Amanda G. Sotherby

ㄨ Messages : 369
ㄨ Date d'inscription : 15/09/2010


Histoire
Age du personnage: 16 bougies.
Liens:

MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Mer 19 Sep - 20:26

Félicitations mon amour Love

On va enfin pouvoir commencer à rp! Coeur Charlie

Et ta fiche est super super belle, ça valait le coup d'attendre Coeur Love
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père." Jeu 20 Sep - 19:53

Bravo! What a Face

Hâte de rp avec toi cousin Calin ♥️
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père."

Revenir en haut Aller en bas

James Sirius Potter ~ "Plus un fils est fils, et plus il est de même nature que son père."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Presentation de James Sirius Potter,Fils de Harry Potter
» James Sirius Potter - [Gryffondor]
» James Sirius Potter - « I can fly. »
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Les aventures d' Albus Severus Potter et de ses amis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts, magic castle of wizards :: Oui tu es un sorcier!-